Fusillade Contre le Caricaturiste Lars Wilks un mort et trois Blessés dont 1 policier

0
629

B90ReFkIEAABmV5

Des dizaines de coups de feu ont été tirés ce samedi en direction d’un bâtiment de Copenhague, un café nommé « Krudttønden », qui accueillait un débat sur la liberté d’expression organisé par le caricaturistes suédois Lars Vilks. Le caricaturiste suédois n’a pas été blessé. Il s’est caché dans une chambre froide avec une des organisatrices du meeting dès les premiers coups de feu, avant d’être évacué par le service de protection de la police qui l’accompagne lors de tous ses voyages au Danemark.

Bilan: 1 mort et 3 blessés légers

Trois policiers qui tentaient de protéger les lieux depuis la rue ont été blessés durant l’attaque et une homme « non identifié » a été tué. Les agents de police touchés ne sont pas grièvement blessés, a précisé la police en fin de journée. L’événement avait lieu sous protection policière, des agents étant placés à l’entrée et les spectateurs devant passer par un portique détecteur de métal à l’entrée, selon des témoins.

Les deux tireurs pas encore retrouvés

Les deux auteurs présumés de l’attentat ont pris la fuite à bord d’un véhicule, a annoncé la police danoise, qui a diffusé son signalement et sa plaque d’immatriculation. La Volkswagen Polo en question a toutefois été retrouvée plus tard, dans le centre de la capitale, sans ses occupants.

La même intention que Charlie Hebdo

L’ambassadeur de France au Danemark était également présent, le débat faisait en effet référence à l’attentat contre Charlie Hebdo. L’ambassadeur François Zimeray a indiqué sur Twitter qu’il était « indemne ». « Ils nous tiré dessus de l’extérieur. C’était la même intention que Charlie Hebdo sauf qu’ils n’ont pas réussi à entrer », a déclaré à l’AFP M. Zimeray sur les lieux. « On a réussi à s’enfuir de la pièce, et là on reste à l’intérieur car c’est encore critique. Les assaillants n’ont pas été attrapés, ils peuvent très bien être encore dans le quartier », a expliqué M. Zimeray peu après 17h00. Le ministre de l’Intérieur Français Bernard Cazeneuve va d’ailleurs se rendre « dans les meilleurs délais » à Copenhague.

Témoignages

« J’ai vu un homme cagoulé courir » dans la rue, a expliqué Helle Merete Brix, une des organisatrices du débat. « Intuitivement je dirais qu’il y a eu au moins 50 coups de feu, et les policiers ici nous disent 200. Des balles sont passées à travers les portes et tout le monde s’est jeté à terre », a raconté un des témoins. « Il y avait plusieurs dizaines de personnes » dans la salle, a écrit sur Twitter la leader des Femen qui assistait au débat, Inna Shevchenko.

Lars Vilks visé par l’Etat islamique et cible de l’attaque

Les médias locaux ont parlé d’attentat à caractère vraisemblablement islamiste, puisque Lars Vilks fait partie des personnalités dont la tête est mise à prix par l’Etat islamique. Il avait en 2007 publié des caricatures du prophète représenté en chien et vit sous protection policière depuis lors. La police danoise a ensuite dissipé tout doute: selon elle, c’était bien l’artiste suédois qui était la cible visée par les tireurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*