Le Maroc refuse l’atterrissage d’un vol transportant une passagère déclarée positive à Ebola

0
865

40001_EBOLA-AMBULANCE-II

Le Royaume s’est montré ferme et catégorique ! Selon la chaîne de télévision espagnole Antena 3, un vol permettant le rapatriement d’une jeune Norvégienne, employée de Médecins sans frontières (MSF) en Sierra Leone et déclarée positive au virus Ebola, n’a pas reçu d’autorisation pour un atterrissage au Maroc afin de faire le plein de carburant dans la nuit de lundi à mardi.

Le pilote qui s’est vu refuser l’accès au territoire marocain et portugais, est parvenu à se ravitailler aux Canaries au cours d’une halte d’une quarantaine de minutes. Le protocole de sécurité y a été enclenché avant de permettre à l’aéronef de poursuivre son trajet vers Oslo, avant une nouvelle escale à Paris.

La Norvégienne de MSF était en mission en Sierra Leone, mais ni son identité ni son rôle exact sur le terrain n’ont été précisés de source officielle et les circonstances de son infection n’étaient pas connues dans l’immédiat.

Néanmoins, «nous pouvons hélas confirmer que l’un de nos employés norvégiens a été testé positif à Ebola » dimanche, a déclaré lors d’une conférence de presse à Oslo la secrétaire générale de la branche norvégienne de MSF, Anne Cecilie Kaltenborn. «Des tests sanguins ont été effectués et ils ont montré que notre collègue était malheureusement infecté», a-t-elle ajouté. «Il s’agit d’une femme de 30 ans, médecin norvégien de MSF», a indiqué une source médicale à l’AFP. Selon les médias norvégiens, elle aurait contracté Ebola à Bo, la deuxième ville de la Sierra Leone, mais cela n’a pas été confirmé par MSF.

À son retour en Norvège, cette personne sera placée à l’isolement à l’hôpital universitaire d’Oslo. «Nous sommes bien préparés», a dit une responsable de cet hôpital. Un peu plus tôt dans la matinée, le gouvernement norvégien avait annoncé le quasi-doublement de son aide à la lutte contre Ebola, à 184 millions de couronnes norvégiennes (22,5 millions d’euros).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*