Club de Jeunes Bouyafar Foot porté par Karim Dahman

0
382

L’équipe de foot des Jeunes de Bouyafar  porté par Karim Dahman, peut être fière de son dirigeant et n’a pas besoin du tyran Mouhamed Oubarchane, qui leurs a promis monts et merveille pour qu’à la fin les traissent et leurs plante un couteau dans le dos, en créant une équipe avec les malfrats qui l’entourent dont Bachir Boujizou pour ne citer  que celui qui est toujours en tété pour les faux témoignages dont le dernièr en date du mois dernier ou la justice de Fes n’a pas était trompe par leurs faux témoignage.

Dans une nouvelle comparution devant, le juge d’ instruction pour corruption, trafic d’influence et escroquerie pour crimes judiciaires d’argent devant témoins, dans un procès intenté contre le président de la commune d’Iaazzanene, Mohamed Oubarchane précédemment inculpé de crime , de la fraude et la corruption influence selon l’article 245,248,250 de procédure pénale.

Le dossier après avoir fait la une des médias nationaux, internationaux et locaux et après une série de réunions des témoins ont été appelés au prés du juge, le 21 Novembre ce qui a surpris la défense de monsieur Moussa, maitre Marzouk Talbi en présence d’une partie qui n’a rien à voir avec l’affaire ,  « Bachir Boujizou »  ainsi que d’ un document administratif où il est vendu le magasin à monsieur Moussa.

Mais devant toutes les preuves mises devant l’évidence,devant le juge d’ instruction pour corruption, trafic d’influence et escroquerie pour crimes judiciaires d’argent le président de la commune, Mouhamed Oubarchane a admis devant le juge la sommes escroque à monsieur Moussa, qui s’élèvent à 19 millions et 30 millions.

Mohamed Aberkene, et Bachir Boujizou après cette confrontation, seront poursuivis devant le juge et en présence de la partie plaignante devant la haute cour du tribunal de Fez, pour une décision très attendue pour que justice soit rendu à monsieur Moussa, pour les accusations de fraude et de corruption,commises par Mohamed Oubarchane, dans une dernière tentative de tromper le tribunal et d’essayer cacher son crime, attribué à ses installations.

Les jeunes, et  honnêtes habitants de Bouyafar croient en leurs dirigeant du club de foot Karim Dahman, c’est un jeune homme juste et intégré, malgré toutes les calomnies faites ces derniers jours contre lui et le café La Terrassa qui fait tout pour le club en participants à l’achat du véhicule pour l’équipe.

On ne peut que souhaiter bon courage et bravo à monsieur Karim Dahman et continuer dans cette voie tout les jeunes sont derrière lui…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*