LE COMPLICE DU BARON de bouyafar ABARCHANE MOHAMED : Le chef du groupe Beni CHICAR à Nador, évadé de prison, a déposé de faux certificats médicaux auprès du gouverneur pour retarder la procédure de son arrestation !!

0
290

LE COMPLICE DU BARON de bouyafar ABARCHAN MOHAMAD Gharib : Le chef du groupe Beni CHICAR à Nador, évadé de prison, a déposé de faux certificats médicaux auprès des ouvriers pour retarder la procédure de son expulsion !! Le journal « Backstage » a appris de source officielle que le chef de la communauté Beni ChICAR de la région de Nador, Mohamed Aouragh, fuit depuis trois mois Al-Adalo, après qu’un ordre de renvoi ait été émis par la consultation. chambre de la Cour d’Appel, et l’émission de deux mandats de perquisition au niveau national, et un autre au niveau international, contre lui, avec la complicité d’un des responsables influents de la préfecture de Nador, et avec un plan minutieux de la part du le parlementaire fédéral Mohamed ABARCHAN , qui lui a promis de régler ses problèmes avec la justice, alors que le président en fuite a chargé Mohamed Aouragh, un de ses proches collaborateurs, de présenter de faux certificats médicaux aux services du travail de Nador, afin de ne pas être inclus dans la liste. liste des absents, afin qu’il puisse réintégrer la présidence, après avoir trouvé une issue à son cas. Les mêmes sources ont confirmé que son frère Kamal Aouragh, qui est un cadre au ministère de l’Agriculture, de la Pêche, du Développement rural, des Eaux et Forêts, et avec l’aide de l’influent parlementaire Mohamed ABARCHAN, concluait depuis des semaines des arrangements tribaux pour le président fugitif. se livrer à la police judiciaire, puis il sera présenté au juge d’instruction pour une procédure formelle, qui le mettra en prison. Passer au moins quelques jours, être présenté en audience publique, puis être libéré, pour continuer en cas de libération. A noter que, le 6 septembre, la chambre de conseil de la cour d’appel de Nador a rejeté la relaxe accordée par le juge d’instruction le 26 août au chef du groupe Beni CHICAR. Elle a décidé d’annuler la décision du juge d’instruction et de le placer en prison, suite à la requête déposée par le procureur de la République auprès du même tribunal.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*