La Chambre des Représentants exclut les représentants ayant des dossiers judiciaires d’assister à l’ouverture du Parlement

0
459


Une source bien informée a révélé à Hespress qu’un certain nombre de parlementaires ont été exclus de la séance d’ouverture de la session législative d’automne du roi Mohammed VI, prévue vendredi prochain, et qu’il s’agit des députés suite à des dossiers judiciaires.

La même source a expliqué que l’affaire concerne Yassin Al-Radi du Parti de l’Union Constitutionnelle, Mohamed Al-Hidawi, Hisham Al-Muhajiri du Parti Authenticité et Modernité, Ahmed Touizi du même parti, Babur Al-Saghir de la circonscription électorale de Settat. , Abdelnabi Al-Aidoudi et Mohamed Mubda’i du Parti du mouvement populaire, et Al-Ittihadi Abdel Al-Qader Al-Boussiri et Ismail Al-Barhoumi pour le Rassemblement national des libéraux, Al-Zaidi Saeed pour le progrès et le socialisme, Rachid Al-Fayek pour le Rassemblement national des libéraux, Mohamed Krimin pour le Parti de l’Istiqlal, Al-Ittihadi Mohamed Abarkene et Younes Benslimane pour le Rassemblement national des indépendants.

Selon les informations obtenues par Hespress, l’exclusion de ces députés est intervenue après que Rachid Talbi Alami, président de la Chambre des Représentants, a informe les chefs des équipes parlementaires, hier mardi, lors de la réunion des chefs d’équipes, afin d’informer les députés concernés de ne pas y assister.

La réunion susmentionnée a été consacrée à un point unique lié au programme du Conseil en préparation de l’ouverture de la première session de la troisième année de la onzième législature prévue vendredi.

La réunion a évoqué les dispositions prises pour la journée d’ouverture, liées au « port du costume traditionnel national représenté par une robe blanche, des chaussettes blanches, un couvre-chef rouge, une robe jaune et des chaussettes blanches pour les membres du Conseil » et « des robes blanches et un couvre-chef blanc pour les femmes membres du Conseil », en prenant soin de respecter le port de l’habit traditionnel national susvisé, qui doit être porté intégralement, que ce soit à l’intérieur de la grande salle des séances ou lors de la cérémonie de réception, jusqu’à la fin de toutes les cérémonies d’ouverture. , sans porter de sac ou quoi que ce soit de similaire, quelle que soit sa taille, et l’interdiction du téléphone portable.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*