Des associations demandent au gouverneur de la région de Nador d’arrêter la contrebande de sable

0
688

Comme d’habitude, trois associations actives dans la communauté d’Iaazzanene ont envoyé un message au ministre des transports, de l’aménagement et de la logistique, au gouverneur de la région de Nador ainsi qu’au Caid de la communauté d’Iaazzanene, le thème  » L’a destruction de la route,par le ballet incessant des camions de plus de 40 tonnes dont certains ont à leurs bord plus de 60 tonnes, entre le Douar Bouhamza et le centre de la communauté dIaazzanene.

Sachant que la route est interdite aux véhicules de plus de 10 tonnes.

Après les conditions catastrophiques qui se sont produites dans la même route, le poids total à charge de certains de camions est d’environ 60 tonnes, selon les chauffeurs de ces semi-remorques.Ce qui emmènerais une surcharge de près du double du chargement autorisé.

Surcharge qui serais catastrophique si les systèmes de freinage venaient à lâcher.

Le propriétaire des  champs de sable appartenant toujours à la meme personne ( ( au parlementaire roi de Bouyafar), tandis que les panneaux de signalisation qui se trouvent au niveau de la même route récemment mise à jour, interdisent la circulations aux véhicules excédant un poids total autorisée au delà de 10 tonnes.

D’un autre côté, le journal « la voix du citoyen » a reçu des vidéos confirmant les abus mentionnés dans les communications adressées aux autorités concernées, qui sont censées intervenir pour identifier les déséquilibres et les abus des auteurs, en particulier le gouverneur de la région de Nador, ainsi que des photos, et des vidéos montrant l’ampleur des dégâts causés à la route ainsi qui est subi par la population surtout les devants des maisons des RME qui débouchent sur cette route.

Il convient de noter que l’association des amis pour le développement, la protection de l’environnement, l’aide aux patients et la protection de l’enfance a déjà déposé une plainte accompagnée d’un CD-Rom et des images montrant la destruction massive de la forêt et les dunes de sable dans la région d’Iaazzanene, au ministre de l’intérieur et à l’inspection général de l’administration territoriale, le ministre de l’agriculture, de la pêche maritime, des eaux et des forêts et le ministre de l’aménagement et des transports.

Ils demandent une intervention immédiate pour mettre fin au massacre environnemental concernant le pillage du sable commis par le parlementaire « Mohamed Abarchane » connu sous le nom dans la région de Nador Ceci est devant les autorités locales et les intérêts du ministère de l’aménagement et des transports, qui sont incapables d’appliquer la loi sur l’exploitation clandestine appartenant à la propriété du parlementaire du parti warda ( la rose).

Exploitant son influence et son réseau de relations complexes au niveau du territoire.
Dans le même contexte, une plainte auprès de l’association des amis pour le développement, la protection de l’environnement, l’aide aux patients et la protection de l’enfance dans la commune d’Iaazzanene a déclaré qu’elle s’est tenue sur une série de manifestations négatives que connaît la région et se manifeste dans la propagation des coins clandestins, où la forêt est exterminée et l’exploitation du sable par le parlementaire, sans aucun suivi ni responsabilité de la part des responsables locaux et régionaux et des sources bien informées ont déclaré que le parlementaire a soudoyer tous les responsables régionaux des intérêts concernés par des sommes d’argent et la bouteille.

D’un autre côté, le bureau national central de l’organisation des droits de l’homme et des libertés publiques au Maroc étonne par son silence qui s’applique à ce sujet sachant que la contrebande et le transport de sable et la destruction du climat environnemental se produisent devant les yeux des autorités locales, régionales, et nationales en plein jour…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*