Nasser Zefzafi accuse la police de viol

0
146

Des accusations de viol ont été portées par le leader du mouvement du Hirak d’Al Hoceima, Nasser Zefzafi, à l’encontre de certains policiers lors de ses interrogatoires.

Ces présumés viols ont été dénoncés par le député Mustapha Chennaoui, qui vient de saisir, via une question écrite, le ministre d’Etat chargé des droits de l’homme Mustapha Ramid dans laquelle il évoque « une violation grave des droits de l’homme », demandant des sanctions contre les policiers incriminés.

Pour le député de la Fédération de la gauche démocratique (FGD), ces actes « rappellent les violations graves des droits de l’homme commises durant les années de plomb », ajoutant qu’ils sont non seulement « anticonstitutionnelles » mais en plus contraires aux traités internationaux signés par le Maroc.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*