PREMIÈRE AU MAROC: 18.000 DIRHAMS POUR CHANGER LA COULEUR DE SES YEUX

0
808

C’est une grande première au Maroc et en Afrique. Pour la première fois, une opération de changement de couleur des yeux a été réalisée à Casablanca.

C’est sous la supervision d’une équipe de médecins espagnols qui œuvraient aux côtés du docteur Chahbi, spécialiste en ophtalmologie, que cette opération inédite au Maroc et en Afrique a été pratiquée pour la première fois samedi 24 mars.

 

A l’issue d’une opération d’une trentaine de minutes, la patiente âgée de 21 ans a troqué ses yeux de couleur marron pour des yeux bleus, comme elle le souhaitait. Contrairement à d’autres techniques qui consistent à greffer un implant de couleur dans l’œil, ce nouveau procédé consiste à injecter un pigment dans les couches intérieures de la cornée. Résultat, une technique moins agressive et présentant moins d’effets secondaires.

 

Les colorants employés pour la réalisation de cette nouvelle technique sont composés de notamment de fer oxydé et permettent d’élargir l’offre des couleurs au vert, au bleu, au gris clair et au marron. S’agissant du prix, il faudra compter entre 15.000 et 18.000 dirhams pour bénéficier de cette opération.

 

Sous d’autres cieux…

Dans d’autres pays, le changement de couleur des yeux fait l’objet de plusieurs techniques. L’une d’entre elles, assez récente, bien qu’inspirée de rites de l’antiquité, consiste à réaliser un tatouage circulaire de la cornée grâce à un laser. Ce laser femtoseconde crée un tunnel circulaire dans la cornée afin de pouvoir y injecter des pigments modernes et bien tolérés.

Inventée par le chirurgien oculaire français Francis Ferrari, cette technique baptisée la kératopigmentation était toutefois déjà pratiquée par les Romains et les Egyptiens de l’Antiquité afin de cacher les cicatrices oculaires.

 

Créée aux Etats-Unis, mais interdite de pratique, la dépigmentation de l’iris au moyen d’un laser avant d’injecter dans la partie avant de l’œil un pigment d’une autre couleur. Irréversible, cette opération n’est pas recommandée, car pouvant provoquer un glaucome pigmentaire.

 

Autre technique, le Brightocular, consiste à implanter une lentille colorée dans l’œil devant l’iris. Les risques sont également présents toutefois, avec une possibilité d’inflammation de l’œil, ou de cataracte.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*