Les enfants de la communauté hollandaise se plaignent au roi, ils exposent le vole de leur propriété

0
963

Après la rencontre avec le roi .. Les enfants de la communauté hollandaise se plaignent au roi,  ils exposent le vole de leur propriété

Le parquet a enflammé le front de la guerre contre les réseaux de cambriolages sur le territoire des étrangers et des marocains à l’étranger: la police nationale et la gendarmerie nationale ont ouvert une enquête sur les cas de mafia spécialisée dans le recrutement de faux témoins et la publicité des enchères publiques.

Selon des sources médiatiques, l’enquête devrait inclure l’examen des raisons du gel des peines rendues il y a des années et comporter des ordonnances judiciaires de vente aux enchères publiques, sans que les intéressés puissent les télécharger sur le terrain, comme dans les affaires 99.3815 et 2000.87, La propriété foncière, dans la zone du grand groupe «Croate», appartenant au territoire de la province de Nawazar, aux propriétaires après un conflit avec le réseau n’a été cassée qu’en Cour de Cassation, mais a pu paralyser le travail des exécutants successifs sur le dossier.

Les mêmes sources ont déclaré que les plaintes des titulaires de droits ont averti que le terrain mentionné est juste un point dans la mer d’un vol important de l’extérieur de la patrie pour voler la terre de plus de 60 hectares, à travers un dossier de mémorisation suspecte L’enquête a été menée par la gendarmerie et s’est terminée par une demande de 65 hectares dont les titulaires ont été récusés par la Cour de cassation sous les deux dossiers 5709,1,8017 et 5697,1,82017.

Les mêmes sources ont confirmé que les enfants des propriétaires et petits-enfants n’hésitaient pas à transmettre directement leurs plaintes au roi lors d’une visite aux Pays-Bas, dénonçant l’influence de ceux qui commettaient le vol: la population menacée de déplacement n’a pu faire face à une série de Ils ont même été privés du droit de demander une contre-expertise par l’expert détenu.Des dizaines de plaintes ont été faussement accusées de faux, mais en vain.

Les sources ont noté que les plaignants étaient surpris par le fait que leurs opposants obtenaient la possession du terrain sans certificats administratifs indiquant l’origine de la propriété et confirmant leur présence en dehors du Département des biens d’Etat sans permettre de contre-expérience, notamment dans le cadre de « manipulations sérieuses » Sous la forme d’une plainte adressée au procureur général du roi par un «G», dont une des terres a été expropriée.

Les investigations ordonnées par le tribunal blanc de première instance ont révélé des manipulations de documents utilisés pour voler 12 hectares de terres sous le nom de Sidi al-Nu’aimi dans la région de Boskoura et ont ordonné aux agents immobiliers d’accélérer le rejet d’une demande d’enregistrement immobilier 543.33. L’utilisation de faux documents et de faux témoignages.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*