Projets d’Al-Hoceima: Mohammed VI vire quatre ministres du gouvernement

0
645

Comme annoncé, Driss Jettou, président de la Cour des comptes, a présenté le rapport sur Al-Hoceima ce mardi au roi Mohammed VI. Et comme annoncé par la presse nationale depuis un moment, des têtes ont fini par tomber.

Le séisme politique évoqué par le roi Mohammed VI dans son dernier discours a donc bien eu lieu.

Un communiqué du cabinet royal indique que les ministres relevés de leurs fonctions sont les suivants:

Mohamed Hassad, ministre de l’Education, Nabil Benabdellah, ministre de l’Habitat, Houcine El Ouardi, ministre de la santé et Larbi Bencheikh, Secrétaire d’État auprès du ministre de l’Éducation nationale. Le PDG de l’ONEE Ali Fassi Fihri a également été limogé.

D’anciens responsables politiques ont été pointés du doigts dans le rapport. Il s’agit de Rachid Belmokhtar, ancien ministre de l’éducation nationale, Lahcen Sekkouri, ancien ministre de la jeunesse et des sports, Mohamed Amine Sbihi, ancien ministre de la Culture, Lahcen Hadad, ministre du tourisme et Hakima Haité, ancienne ministre déléguée chargée de l’Environnement. Selon le communiqué du Cabinet Royal, les personnes citées ont « failli à la confiance du Roi » (… ) qui ne risque pas de leur confier d’autres missions.

Driss Jettou a remis en cause les excuses concernant les retards et dysfonctionnements dans les projets d’Al-Hoceima qui ne sont pas assez convaincantes, même s’il n’y a « aucun cas de fraude » à signaler.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*