ADMINISTRATION PUBLIQUE: 20% DES FONCTIONNAIRES SONT ANALPHABÈTES

0
889

Des statistiques effrayantes ont été rendues publiques à l’occasion de la troisième réunion du conseil d’Administration de l’Agence nationale de lutte contre l’analphabétisme. 20% des fonctionnaires de l’Administration publique et des collectivités locales sont analphabètes.

C’est un paradoxe qui interpelle à plus d’un titre. L’Administration publique et les collectivités locales, qui constituent une interface entre le gouvernement, les institutions publiques, la société civile, le secteur privé et les citoyens, comptent 20% d’analphabètes dans leurs rangs. Ce qui soulève de multiples interrogations quant à leurs rôles dans la lutte contre l’analphabétisme et la promotion du développement dans le pays.

 

Ces interrogations ont été soulevées, vendredi, lors de la troisième réunion du conseil d’administration de l’Agence nationale de lutte contre l’analphabétisme (ANLCA), rapporte le quotidien Akhbar Al Yaoum, dans son édition de ce week-end des 9 et 10 septembre.

 

En dépit de ce constat alarmant, précise le journal, qui cite des sources au sein de cette instance publique, seuls 10% des hommes ont accepté de suivre des formations de lutte contre l’analphabétisme contre 90% de femmes lors du programme de l’année 2016-2017, qui avait bénéficié à pas moins de 735.000 personnes.

 

L’autre paradoxe, fait remarquer la même source, est que le taux d’analphabétisme le plus élevé a été relevé dans les grandes agglomérations (Casablanca, Fès, Marrakech) où sont concentrés le plus grand nombre d’écoles, d’associations actives dans la société civile et des mosquées. Cet état de fait a interpellé le chef du gouvernement, Saâd-Eddine El Othmani, qui a présidé le conseil d’administration de l’ANLCA.

 

Dans son intervention à l’occasion, El Othmani a appelé les différents intervenants dans ce domaine à multiplier les efforts en vue d’endiguer ce phénomène qui entrave la bonne marche du train du développement et porte préjudice à l’image du pays. Et de souligner que la lutte contre l’analphabétisme fait partie des priorités des politiques publiques engagées, précisant que cette mission ainsi que le soutien à l’ANLCA sont inscrits dans le programme gouvernemental.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*