FIN DE CAVALE DU PLUS GRAND ESCROC DU MARCHÉ IMMOBILIER DU NORD DU MAROC

0
1001

C’est à Larache que Mohamed El Kouaz a été arrêté, vendredi dernier, par la DST (Direction de la surveillance du territoire). Le suspect serait impliqué dans la plus grande escroquerie immobilière de la région du Nord du Maroc.

Cela fait plus de deux ans que la DST (Direction de la surveillance du territoire) piste Mohamed El Kouaz. Et c’est enfin à Larache que les équipes d’Abdellatif Hammouchi ont mis la main sur cet homme suspecté d’être impliqué dans la plus grande escroquerie immobilière de la région du Nord du Maroc, rapporte le quotidien Al Ahdath Al Maghribia dans son édition de ce mardi 11 juillet.

 

D’après le journal, si cette opération a été une réussite, c’est grâce à la coopération de la police judiciaire de Tétouan avec les hommes de Hammouchi. Le «gangster» de l’immobilier, en cavale depuis plusieurs mois, se déplaçait entre le Maroc et l’Espagne. Sa famille habite la ville de Tétouan.

 

Al Ahdath Al Maghribia précise que l’accusé est toujours entre les mains de la police judiciaire depuis son arrestation, vendredi dernier. Le juge d’instruction devrait le placer en détention préventive à la prison locale de Tétouan.

 

Une affaire tentaculaire

La publication rapporte que le suspect aurait cité plusieurs noms de présumés complices dans cette sombre affaire d’escroquerie immobilière. Plusieurs promoteurs immobiliers seraient également impliqués, ainsi que des élus et responsables à la municipalité de Martil.

 

Selon Al Ahdath, tout a commencé en mai 2015, lorsque plusieurs personnes ont découvert qu’elles avaient été escroquées suite à l’achat de biens immobiliers dans un complexe touristique à Cabo Negro. C’est seulement après la finalisation d’une importante tranche des travaux que ces acquéreurs ont découvert la grande arnaque dont ils étaient victimes. Ainsi, les propriétaires étaient plusieurs à avoir acquis un même appartement. Suite à cette glaçante découverte, les acquéreurs ont lancé des procédures en justice. Depuis, deux longues années se sont écoulées avant que le principal accusé ne soit enfin arrêté.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*