Une voiture force la frontière Maroc-Espagne à Melilla

0
282


Une voiture avec neuf migrants à son bord, a forcé la frontière entre le Maroc et l’enclave espagnole de Melilla. Si les passagers ont été retrouvé, le conducteur lui, est toujours en fuite.

Une voiture a forcé vendredi un poste-frontière entre le Maroc et l’enclave espagnole de Melilla avec neuf migrants africains à bord, blessant légèrement deux agents des forces de l’ordre, a indiqué la préfecture.

« Le véhicule, une voiture de marque Mercedes, est parvenu à entrer dans la ville à toute vitesse, avec une témérité absolue » à 7h30 (5h30 GMT), affirme la préfecture de la ville espagnole dans un communiqué.

Les images d’une caméra de surveillance tweetées par le ministre de l’Intérieur Juan Ignacio Zoido montrent un agent fermant précipitamment les portes et étant projeté à terre quand la voiture passe en force.

« Organisation mafieuse »

Neuf migrants originaires d’Afrique subsaharienne, dont une femme, se trouvaient dans la voiture-bélier. Quatre des neuf migrants étaient cachés dans un double-fond. Tous ont été identifiés par les policiers et devaient être conduits au centre d’accueil des migrants (CETI). Le conducteur, en revanche, était toujours en fuite à la mi-journée.

Des photos transmises par la préfecture montraient trois garçons, apparemment jeunes, assis dans le coffre de la voiture, sans plaque d’immatriculation et abîmée à l’avant et au niveau des portières.

« L’enquête sur l’organisation mafieuse qui promeut cette abominable et violente formule de trafic d’immigrants est en cours », précise le communiqué.

Un incident similaire s’était produit en mars au même endroit alors que cette méthode n’avait plus été utilisée depuis plusieurs années, à précisé à l’AFP un porte-parole de la préfecture.

Melilla et Ceuta, villes sous administration espagnole dans le nord du Maroc, constituent les seules frontières terrestres entre l’Afrique et l’Union européenne.

Près de 3.000 arrivées de migrants en Espagne par la mer  

Des migrants tentent régulièrement d’y pénétrer illégalement, en assaillant par centaines les hautes clôtures entourant les villes, ou en se cachant dans le double-fond de voitures.

Par ailleurs, selon les sauveteurs en mer, plus de 360 migrants originaires d’Afrique subsaharienne et du Maghreb sont parvenus depuis jeudi à gagner les côtes andalouses à bord de 14 embarcations, profitant de la météo favorable et d’une mer très calme.

Selon l’Organisation internationale pour les migrations, dans les quatre premiers mois de 2017, 3.314 migrants ont gagné l’Espagne par la mer, soit près de trois fois plus que l’année précédente à la même époque.

Source: bfmtv.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*