LAFTIT LANCE UNE PURGE DANS LES CONSEILS COMMUNAUX

0
226

C’est l’heure de rendre des comptes pour 76 élus locaux. Présidents de conseils communaux, élus et conseillers: ils font l’objet de poursuites judiciaires pour des infractions à la loi. Les détails.

Des rapports officiels du ministère de l’Intérieur indiquent que 76 membres de conseils communaux, appartenant aux partis de la majorité et de l’opposition, sont concernés par des procédures judiciaires pour des infractions à la loi. Assabah, qui rapporte l’information dans son édition de ce vendredi 12 mai, précise que des procédures judiciaires ont été engagées contre 22 présidents de conseils communaux, 18 élus, 28 conseillers communaux et 8 ex-présidents de conseils. Parallèlement, des actions publiques ont été engagées au début du mois à l’encontre de11 ex-présidents de conseils communaux pour des sanctions relevant du pénal.

 

Assabah souligne que le suivi de ces poursuites judiciaires a une grande importance, vu que les résultats devraient déboucher sur l’inéligibilité des élus condamnés. Ceci sans ignorer l’impact positif du suivi de la Direction générale des collectivités locales qui reçoit de tous les tribunaux du Royaume les documents concernant les litiges qui ont lieu dans les communes, compte tenu du rôle du ministre de l’Intérieur dans le cadre de ses pouvoirs de tutelle sur les collectivités locales.

 

Assabah, citant une source proche de Abdelouafi Laftit, le ministre de l’Intérieur, signale que les efforts se poursuivront pour mettre fin au règne des corrompus dans les conseils communaux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*