AIDKOUM MOUBARAK

0
1531

Aujourd’hui c’est la fête ! Demain c’est la fête ! jour de joie, de réconciliation, d’embrassades. Nos enfants sortiront vêtus de leurs plus beaux habits ; les membres éparpillés se regroupent en famille. Les villes, les villages, les douars ne seront que jeu et joie. Aidkoum Mabrouk !

Il y aura peut-être moins de meurtres, moins de vols, moins de mensonges. Un jour modèle de ce que nous devons vivre toute l’année. Aidkoum Mabrouk ! Aujourd’hui, n’oublions pas les démunis qui vivent ce jour dans la gêne ; n’oublions pas les gens que la maladie clouent sur les lits des hôpitaux. N’oublions pas les peuples qui se retrouvent empêchés par les deuils de fêter amplement ce jour. N’oublions pas les orphelins qui, l’année passée seulement, embrassaient leurs pères ou leurs mamans à cette occasion.

Si nous sommes dans l’impossibilité, pour une raison où une autre, de les aider directement, c’est le cas de la plupart ; soutenons-les en pensant à eux, en modérant notre joie. En insinuant un peu de leurs tristesses, de leurs chagrins, de leurs souffrances, dans nos sourires, dans nos regards, dans nos chants. Aidkoum Mabrouk !

Aujourd’hui c’est la fête !

Pardonnons à ceux qui nous ont offensés sous l’effet de la colère et qui par fierté ne nous ont pas demandé des excuses. Pardonnons aux gens dont on a la certitude qu’ils ne reviendront pas envenimer notre vie. Le pardon est la pire des punitions pour ceux qui ont de la conscience. Aidkoum Mabrouk !

Aujourd’hui c’est la fête !

Nourrissons l’espoir de voir un monde meilleur, où il y aura plus de paix que de guerre, plus d’amour que de haine ; où tous les êtres humains se sentiront comme frères et sœurs, et œuvreront à améliorer la vie humaine. Il est vrai, cela semble utopique car les différences donnent naissance à chaque fois à de nouvelles confrontations, mais il existe partout en ce monde des femmes et des hommes qui sont au dessus de ces différences. Ils constituent peut-être le noyau humain de l’avenir auquel chacun doit adhérer.
AIDKOUM MABROUK !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*