La pénurie d’eau à Betz, faussement attribuée au séjour du roi

0
675

Contrairement à certaines allégations médiatiques, la pénurie d’eau que connaît Betz n’est pas due au séjour qu’effectue le roi Mohammed VI depuis une semaine dans cette localité au nord-est de Paris, mais à un problème structurel que les autorités locales n’ont toujours pas réglé. Précisions.

Une fausse polémique médiatique suscitée autour du séjour qu’effectue le roi Mohammed VI, depuis mercredi dernier, dans son château de Betz, 65 km au nord-est de Paris. Des cris d’orfraie se sont en effet élevés pour attribuer au séjour royal un problème que connaît cette localité chaque nouvel été, en l’occurrence un déficit patent en ressources hydrauliques. Sous ce titre « Plus d’eau potable depuis que le roi est là », le quotidien Le Parisien en a parlé dans son édition de mardi. «Nous sommes sur un problème de ressources qui sont de plus en plus limitées», certifient les autorités locales, imputant ce problème plutôt aux conditions climatiques, précisément les fortes chaleurs que connaît cette localité pendant la saison estivale.

 

Et ce n’est pas tout! Bien plus que le résultat de «caprices» climatiques, le problème est d’ordre structurel. La localité de Betz ne dispose que d’un seul forage, déjà incapable d’alimenter en eau une population locale de mille habitants, à plus forte raison face à l’afflux de touristes en cette période de vacances.

 

La nécessité se fait ainsi jour de procéder à un deuxième forage, ce qui revient à dire que la balle est à placer plutôt du côté des autorités locales que de celui d’un séjour royal, de surcroît chaleureusement accueilli par la population de Betz. Celle-ci ne fait d’ailleurs aucun mystère de son admiration pour le « roi de la modestie » et les retombées positives de ses visites sur les commerces de la localité. Sans compter cet engagement humaniste remarquable au profit des enfants de Betz invités chaque année à visiter et découvrir le royaume du Maroc.

 

Ce problème d’inadaptation d’une commune à faire face à ses besoins d’eau, et encore moins quand elle accueille des touristes, n’est pas de nature à intéresser les lecteurs. Y introduire la personnalité du roi, c’est être sûr de le «vendre». «Ce problème est ancien et il se pose chaque année avec une acuité dépendante de la température. Les chaleurs inhabituelles de cette fin d’août ont accentué le problème mais n’en sont pas à l’origine», explique une source travaillant à la commune de Betz. Tout le monde aura compris que ce n’est pas une consommation “excessive“ du souverain qui est à l’origine de la pénurie en eau potable dans la commune de Betz.

 

Mais certaines voix, en attente de tout sujet à exploiter pour essayer de porter atteinte au Maroc et à ses institutions, n’ont pas raté l’occasion pour entamer une diffusion malveillante du sujet. Ces voix devraient garder à l’esprit l’engagement de Mohammed VI pour le respect de l’environnement et les dépenses raisonnables des ressources en eau. C’est grâce à la vision et à la détermination du roi que le Maroc est considéré comme un pays leader dans la promotion des énergies propres et le respect de la planète. L’organisation en novembre de la COP 22 à Marrakech est une preuve supplémentaire de l’engagement du souverain pour la préservation des ressources de la planète. Que l’on se le dise!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*