Elus communaux, Hassad veut mettre fin au laxisme

0
619

Mohamed Hassad est déterminé à traduire dans les faits les décisions administratives prises à l’encontre des élus communaux. Une instruction du département de l’Intérieur incite les gouverneurs et Walis à prendre les mesures nécessaires dans ce sens.

Le ministère de l’Intérieur compte bien appliquer les décisions administratives prises à l’encontre des élus communaux, particulièrement celles destinées à démettre de leurs fonctions, pour infractions et violation des lois en vigueur, notamment en matière d’urbanisme, certains présidents ou vice-présidents de collectivités locales, fait savoir le quotidien Al Massae dans son numéro de ce mercredi 31 août.

Certaines des personnes concernées ont même purgé des peines de prison ferme. Pourtant, elles continuent, malgré tout,  à bénéficier de voitures de services ou à occuper des postes de responsabilité, comme c’est le cas du président de la collectivité locale de Sidi Rahal, condamné à huit mois de prison ferme sans avoir été démis de ses fonctions, contrairement à la décision du ministre de l’Intérieur.

Pour ce qui est de la mauvaise gestion, les causes de révocation relèvent du mépris des lois régissant les transactions publiques et le versement des dépenses avant fin des travaux, comme elles concernent les recrutements hors dispositions légales, explique le journal.
Par ailleurs, certains présidents sont pointés du doigt pour gestion illégale de biens fonciers, non recouvrement de taxes dues à la collectivité et dépenses injustifiées de quantités de gasoil, souligne le quotidien.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*