un colonel et deux autres militaires assassinés par balles à Assa-Zag

0
607

Un officier des FAR au rang de colonel, ainsi que deux militaires, ont été tués par les balles d’un Kalachnikov par un de leurs collègues, hier jeudi à Assa Zag, près du mur de défense marocain. Le présumé meurtrier s’est donné la mort.

«Mouvement inhabituel hier jeudi autour de la morgue relevant de l’hôpital régional d’Agadir», ont constaté des sources  sur place, indiquant que le centre hospitalier a été quadrillé par les services de la sûreté militaire.

En effet, le centre hospitalier de la capitale du Souss a accueilli hier jeudi les dépouilles de quatre militaires qui officiaient de leur vivant dans la caserne militaire de la commune de Twizki, relevant de la province d’Assa-Zag.

Selon nos sources, les victimes, dont un officier au rang de colonel, et un capitaine, auraient été assassinés par un de leurs collègues, armé d’un fusil d’assaut.

L’auteur de ce triple meurtre, relatent nos sources, aurait déposé une demande pour une permission. Sa demande ayant eu une fin de non-recevoir, il s’empare d’une arme et en vide le chargeur sur son supérieur hiérarchique direct, un capitaine, puis un soldat et un colonel.

Selon les sources, le tireur a enfin retourné son arme contre lui-même et mit fin à ses jours.

Le défunt colonel, 49 ans et originaire de Rabat, s’apprêtait à rejoindre sa nouvelle affectation à Dakhla. Le jour du drame, il avait fait ses bagages pour aller d’abord voir sa petite famille habitant Agadir. Le destin en a voulu autrement et le défunt n’aura pas le temps de dire au revoir à ses deux enfants, 1 et 4 ans.

Une enquête est en cours pour élucider les mobiles et les circonstances de ce triple meurtre.

Source: le360

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*