Panneaux publicitaires haineux contre le Ramadan dans la ville de Lorette

0
1235

En ce premier jour de Ramadan en France, des panneaux publicitaires électroniques à Lorette, dans la Loire, affichent des « avis » tendancieux à l’intention de la communauté musulmane. Il n’en fallait pas plus pour déclencher une polémique.

C’est un Ramadan sur fond de polémique qui s’annonce à Lorette, petite commune française (Loire) d’à peine 5 000 habitants. A la veille du jeûne entamée ce lundi 6 juin par les musulmans de France, la mairie a en effet diffusé le week-end du 4 et 5 juin deux messages sur les panneaux publicitaires électroniques de la ville : « Avis : le ramadan doit se vivre sans bruit » et « Avis : la république se vit à visage découvert » peut-on ainsi lire d’après Le Progrès.

Si la communauté musulmane est restée dans un premier temps stupéfaite face à ces consignes tendancieuses, d’autres voix se sont rapidement élevées pour dénoncer l’initiative du maire Gérard Tardy : « La communauté musulmane se sent heurtée », a réagi Omar Belbouab, président du Conseil théologique musulman de la Loire, auprès du Point. Et d’ajouter : « Le moyen utilisé par le maire pour faire passer son message est disproportionné. Nous aurions préféré le voir et discuter avec les associations plutôt que d’afficher de tels propos. »

CkNtUddWkAUA9az
Une marque d’indignation balayée d’un revers de manche par certains responsables politiques, à l’instar de Sophie Robert, conseillère régionale et municipale et secrétaire départementale du Front national dans la Loire, et Isabelle Surply, également conseillère régionale du FN. Tandis que la première a salué dimanche soir sur Twitter un maire « courageux qui rappelle les règles de l’ordre républicain », la seconde n’a pas tardé à lui emboîter le pas en affichant son « soutien total au maire de Lorette qui ne fait que rappeler des vérités. ». On ne pouvait pas trop s’attendre à autre chose de la part d’élues FN.

Gérard Tardy, coutumier des polémiques islamophobes

Elu en 1989 à la mairie de Lorette, initialement affranchi d’une étiquette politique, Gérard Tardy, aujourd’hui affilié au mouvement de Nicolas Dupont-Aignan « Debout la France », a pour habitude d’épouser l’un des leitmotivs de la rhétorique FN. En 2003, l’élu s’était fait épingler pour ses propos discriminatoires adressés aux adolescents d’origine étrangère de sa ville, écrivait Libération, notamment ceux de « souche musulmane. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*