Marocains chrétiens, ils témoignent à visage découvert (vidéos)

0
822

Discrets et cachés depuis des années, les Marocains chrétiens semblent décidés à rompre leur silence. Ils ont réussi à susciter la polémique après la publication de quelques vidéos qui mettent en exergue les valeurs de la religion chrétienne et le patriotisme marocain.

Les premiers épisodes de l’émission sont publiés sur la plateforme Youtube puisqu’au Maroc le prosélytisme religieux sur un média officiel va à l’encontre du code pénal.

Ces vidéos comportent des témoignages de Marocains musulmans convertis au christianisme. Sereinement, ils expliquent leurs différents points de vue sur la religion chrétienne, ses valeurs, et leur vécu.

Six Marocains, hommes et femmes, témoignent à visage découvert et expliquent leur passion pour le Christ. L’une d’entre elles, Imane, a même attesté être « Marocaine et chrétienne jusqu’à la mort ».

Officiellement, il n’existe dans le royaume aucun citoyen chrétien de nationalité marocaine. Les églises sont exclusivement réservées aux étrangers et la police exerce une véritable pression sur les Marocains afin qu’ils ne rentrent pas et n’assistent pas aux messes du dimanche ou à d’autres cérémonies. Les convertis ne sont pas acceptés par la société marocaine.

D’après un rapport américain sur la liberté de culte au Maroc, il existe une communauté chrétienne expatriée à prédominance catholique et protestante. Elle comprend 5.000 membres pratiquants (25.000 selon d’autres estimations) et réside dans les zones urbaines de Casablanca et de Rabat.

Plusieurs convertis ont dû quitter le pays et des citoyens européens et américains ont été expulsés pour prosélytisme religieux.

Au Maroc, toute tentative d’induire un musulman à se convertir est illégale.  Selon l’article 220 du Code pénal, « toute tentative d’empêcher une ou plusieurs personnes d’exercer ses croyances religieuses ou d’assister à des services religieux est illégale et peut être punie d’une peine allant de 3 à 6 mois d’emprisonnement et d’une amende de 115 à 575 dirhams ». L’article applique la même peine à « quiconque utilise des moyens incitant à ébranler la foi d’un musulman ou à le convertir à une autre religion ».

Les leaders chrétiens locaux estiment à plus de 4.000 les citoyens chrétiens, majoritairement d’origine berbère, qui vivent dans le sud et pratiquent régulièrement leur religion dans des maisons faisant office d’églises. Ils estiment leur nombre à 8.000 à travers tout le Maroc. Ces convertis ne se rencontrent pas souvent par crainte d’être surveillés par l’Etat et persécutés socialement.

Les adhérents du groupe Chrétien Marocain ne sont pas les seuls à se faire remarquer au sein de la société du royaume. Rachid Al Maghribi, un autre Marocain connu pour sa conversion, s’est exilé aux Etats-Unis et l’entrée sur le territoire du royaume lui est interdite. Il a créé une émission « La question courageuse » où il présente sa théorie de l’hypocrisie musulmane au Maroc.

Source:lesiteinfo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*