Arrivée de Michelle Obama à Marrakech

0
1174
US first lady Michelle Obama with daughters Sasha and Malia step off the plane as they are welcomed by the Moroccan Princess Lalla Salma at the Marrakech International Airport, on June 28, 2016 / AFP PHOTO / FADEL SENNA

Le Maroc fait partie des trois pays africains que Michelle Obama visite dans le cadre de son plaidoyer pour l’éducation des filles. Par rapport à ces voisins, le royaume affiche de mauvais chiffres en la matière.

Michelle Obama, accompagnée de ses deux filles Malia et Sasha, est en tournée pour la promotion de la scolarisation des filles. Elle a atterri à Marrakech dans la nuit du 27 au 28 juin. La première dame a été accueillie par Lalla Salma, puis saluée par les responsables locaux (wali de région, président de région, maire), rapporte la MAP.

Ce voyage s’inscrit dans Let Girls Learn (Laissons les filles apprendre), un programme gouvernemental initié par le couple présidentiel et consacré à l’éducation des jeunes femmes. Le programme officiel de la première dame annonçait une visite au Liberia, au Maroc et l’Espagne. Son premier pas sur le continent a finalement été posé au Cap-Vert. En matière d’éducation féminine, le Liberia est très mal classé, avant dernier, juste avant le Soudan. Là-bas, elle a rencontré des fillettes, des jeunes filles et les Peace Corps.

À Marrakech, les 28 et 29 juin, en compagnie de l’actrice Meryl Streep, Michelle Obama devrait rencontrer des adolescentes. La discussion sera modérée par Isha Sesay de la chaîne CNN. Les participants discuteront ainsi des facteurs qui empêchent les filles de la région de poursuivre une éducation de qualité. Cette visite sera aussi l’occasion pour la première dame des États-Unis de mettre en avant le travail du Millenium Challenge Corporation et de l’USAID (Agence américaine pour le développement international) au Maroc. Pourquoi avoir choisi le royaume ? D’autres États du continent affichent une situation bien plus alarmante que le royaume. Selon l’agence AP, qui cite des officiels américains, le « taux de scolarisation des fille est bas [au Maroc] comparé aux moyennes de la région ».

Une inégalité dès le préscolaire

D’après les chiffres de l’Unesco (l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture), le Maroc est clairement moins égalitaire que ses voisins maghrébins, et ce, dès le préscolaire. Dans cette tranche d’âge des 4 à 5 ans, la scolarisation des filles est plus de 10 % inférieure à celle des garçons : en 2014, 53 % contre 66 %. Ces chiffres sont respectivement de 79 % et 79 % pour l’Algérie (en 2011) et de 43 % et 42 % pour la Tunisie (en 2014).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*