Un rapport spécial sur la corruption rédigé par Benkirane

0
866

Le Chef de gouvernement a élaboré un rapport complet sur la corruption après avoir eu le feu vert du Palais. Abdelilah Benkirane ne serait plus adepte de la «table rase» comme il l’avait clamé au début de son mandat.

L’article principal en Une d’Al Massae de ce jeudi 14 mai nous apprend que le Chef de gouvernement a supervisé l’élaboration d’un rapport spécial et bien détaillé sur la corruption dans l’Administration et les établissements publics. Les sources que cite le journal, sans les nommer, expliquent que Benkirane a pris cette initiative après avoir eu le feu vert en «haut lieu». Pour les besoins de son rapport, le Chef de gouvernement s’est basé sur les multiples rapports de la Cour des comptes et des Cours régionales des comptes. Ces documents pointent de graves dysfonctionnements et dépassements qui sont l’œuvre de responsables d’établissements publics et d’élus dirigeant des collectivités locales. Sans parler d’une véritable armée d’ordonnateurs des dépenses au niveau des wilayas, des provinces et des préfectures. Sauf que, dans la plupart des cas, les responsables ne sont jamais cités nommément, et rares sont les dossiers qui donnent suite à des poursuites judiciaires.

 

La fin de l’impunité?

En effet, et selon Al Massae, le rapport de Abdelilah Benkirane pointe les cas qui auraient dû déboucher sur des procès. Ainsi, et depuis 2012, le Parquet n’a été saisi que pour 16 affaires impliquant des établissements publics et presque autant (20 affaires) relatives à des collectivités locales. Au-delà de cet aspect, le rapport du Chef de gouvernement fait le point sur ce que coûtent, au budget général, la lutte et la prévention de la corruption. A elle seule, la Cour des comptes (avec ses antennes régionales) engloutit 250 millions de dirhams chaque année. L’essentiel de ce montant, soit plus de 160 millions de dirhams, est absorbé par les salaires de 350 magistrats et plus de 500 cadres et fonctionnaires. Pour quel résultat? Abdelilah Benkirane pourrait éventuellement nous en dire plus, prochainement, si Dieu le veut…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*