Thionville : Depuis 3 ans, il urine dans le réservoir de sa voiture et elle fonctionne

0
498

Un habitant de Thionville urine chaque matin depuis trois ans dans le réservoir de son véhicule… qui fonctionne très bien. Enquête sur cette innovation technologique 100% lorraine.

Chaque matin, c’est le même rituel : Francis V., 53 ans, se lève et prend un café bien serré. Il rejoint ensuite son véhicule stationné devant chez lui, ouvre sa braguette et urine dans le réservoir. « Je fais çà depuis 2011. Les voisins sont prévenus, ils savent qu’à 7h30, je remplis mon réservoir en vidant le mien » nous raconte-t-il en riant.

Mais Francis V. n’est pas propriétaire d’un véhicule comme les autres : il a inventé la première automobile grand public fonctionnant à l’urine.

L’urine, un composant à base d’hydrogène

Ingénieur spécialisé dans la recherche sur les biocarburants, Francis V. a mis au point un prototype de moteur fonctionnant par électrolyse de l’urine. Ce procédé permet de produire de l’hydrogène qui alimente ensuite les soupapes de motorisation du véhicule.

« L’urée, principal composant de l’urine, contient deux fois plus d’atomes d’hydrogène que l’eau. J’ai donc imaginé un système électrique qui sépare les molécules d’hydrogène du reste de la matière. L’hydrogène est stocké dans un réservoir qui se situe dans le coffre, un peu sur le même principe que le système GPL. »

Une source d’énergie inépuisable

L’invention de Francis V. est pour le moment en phase d’expérimentation. Ce prototype est testé actuellement en condition réelle de circulation et pourrait devenir l’une des inventions les plus remarquables de ces dernières années, l’urine constituant une ressource d’énergie quasi gratuite et inépuisable qui pourrait être exploitée de façon industrielle sur le même modèle que les usines pétrolières.

Au volant de son véhicule, Francis ajoute d’un air amusé : « notre région Lorraine a été touchée par une très grave crise de l’industrie ces dernières années. Des usines ont été fermées, des ouvriers se sont retrouvés dans la merde… Avec cette invention, ils pourraient travailler dans la pisse ! »

Source:tomimag

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*