Bruxelles nouvelle plaque tournante de l’acheminement de l’extasié vers Maroc

0
2062

La police judiciaire de Nador a saisi, le 11 mai, sur la base d’informations fournies par la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), plus de 100 000 comprimés psychotropes de type « Ecstasy » introduits à partir de l’Europe.

 

Selon les informations de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), il a été procédé, lors de cette opération, à la saisie d’un autocar de transport international au port international de Beni-nsar, et à l’arrestation de deux chauffeurs, leur assistant et l’un des intermédiaires impliqués.

Deux jours après l’opération, les services de la douane du port de Tanger Med ont mis la main,  sur plus de 12 kg d’héroïne, de 3 kg de cocaïne et de 400 comprimés psychotropes de type « Ecstasy » et 30 unités de narguilé.  Cette quantité importante de drogue a été dissimulée dans les valises d’un Marocain, qui était à bord d’un autocar de transport international en provenance de Bruxelles.  L’opération a conduit  à l’arrestation du  voyageur en provenance de Bruxelles, le conducteur de l’autocar et d’un Marocain qui était dans la salle d’attente de la gare maritime de Tanger Med.

Selon les spécialistes de la lutte anti-drogue, les opérations de saisies de drogues au port de Tanger et Nador ont changé ces dernières années. Alors que seule la résine de cannabis est saisie à la sortie, de nouveaux réseaux organisés ont commencé à introduire les drogues dures en provenance d’Europe vers le Maroc, en utilisant des passeurs qui se présentent comme Marocains résidant à l’étranger où comme simples voyageurs.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*