La France décore Abdellatif Hammouchi

0
819

o-ABDELLATIF-HAMMOUCHI-facebook

Un an après qu’une brigade spéciale avait été mobilisée pour tenter de l’arrêter sur le sol français, le patron des services marocains sera décoré de la légion d’honneur. Un geste fort qui témoigne que la République reconnaît son tort.

La France a salué les efforts que joue la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST) dans la lutte contre le crime organisé et le terrorisme, affirmant samedi par la voix de son ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve qu’elle a décidé d’octroyer à son patron Abdellatif Hammouchi la médaille de l’insigne d’officier de la Légion d’honneur.

Bernard Cazeneuve a fait cette annonce lors d’un point de presse au siège du ministère marocain de l’Intérieur à Rabat au terme de ses entretiens avec ses homologues Mohamed Hassad et Drais Cherki. « Le rôle des services de sécurité marocains est reconnu de tous », a affirmé Bernard Cazeneuve après avoir félicité le Maroc pour avoir démantelé de nombreux réseaux soupçonnés de terrorisme.

« Nous avons par le passé décoré M. Abdellatif Hammouchi, nous allons le faire une nouvelle fois en lui décernant l’insigne d’officier de la légion d’honneur », a annoncé le numéro un de la sécurité en France. A noter que l’incident diplomatique que la France avait enclenché en février 2014 a commencé par l’envoi par le parquet de Paris de sept policiers solidement armés au domicile de l’ambassadeur du Maroc pour remettre à Hammouchi une convocation à comparaître.  Ce jour là le chef de la DGST n’était pas présent à la résidence de l’ambassadeur, selon des sources concordantes.

En lui décernant cette médaille de mérite, la France reconnait ainsi explicitement l’esprit du devoir, des compétences et de la qualifié professionnelles de ce haut responsable de la sécurité marocain. Il s’agit d’une cinglante gifle infligée à ces énergumènes et esprits malveillants qui sous le mensonge de la torture tentent en vain de porter atteinte aux puissantes relations qui lient la France au Maroc. A Rabat, Bernard Cazeneuve l’a répété sans aucune ambiguïté.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*