Maroc: Des personnes meurent toujours de froid

0
2777

557225_500195623410399_2010196710_n

A chaque saison d’hiver, les souffrances des habitants des régions montagneuses s’accentuent de plus en plus. Un SOS a été lancé. A Béni Mellal, 15 personnes sont mortes de froid. Affligeant.

Des citoyens encerclés par les neiges dans les régions du Moyen et du Grand Atlas  ont lancé un appel de secours après que la couche de neige ait atteint lundi 25 cm dans les zones plates et près de 1,5 mètre sur les hauteurs, rapporte le quotidien Akhbar Al Yaoum dans son numéro de ce mardi 20 janvier. Il s’agit, selon la publication, des habitants de Tikajouine et des douars de Oumza et Tafraout dans la région de Midelt, des douars Anteghigh, Ait El Houari, Sidi Yahya Ou Youssef, Izza ou Othmane dans la province de Khenifra, ainsi que des localités relevant de la région d’Ifrane et d’Azrou.

S8ZmP7M

«Nous sommes encerclés et tous les habitants ont été surpris par la chute de neige alors qu’ils n’ont pas encore pris les dispositions nécessaires (bois de chauffage, munitions…) pour y faire face», a déclaré au journal un des habitants du Douar Tikajouine, ajoutant que «si la situation persiste, on risque une catastrophe humaine». Selon lui, toutes les routes menant aux douars sont coupées, de même que plusieurs familles sont isolées du monde extérieur.

 

De son côté, l’acteur associatif et des droits de l’Homme dans la province d’Ifrane, Aziz Akkaoui, cité par le journal, a estimé que l’enclavement des régions encerclées par les neiges est dû à l’état défectueux des infrastructures dans ces régions, soulignant que «l’Etat accorde de l’intérêt aux routes principales et ne s’intéresse pas aux routes secondaires et aux voies menant aux douars, ce qui pousse les habitant à braver la neige et le froid pour s’approvisionner en vivres». Et de poursuivre que le plus grand danger réside dans le fait que les femmes sortent pour s’approvisionner en eau potable notamment des sources et des puits, sachant que ces régions ne disposent pas d’un réseau de distribution d’eau, mettant en garde contre les difficultés rencontrées par les enfants qui parcourent des dizaines de kilomètres pour se rendre aux écoles, lesquelles sont privées des conditions rudimentaires de chauffage.

 

Le froid tue une quinzaine de SDF
Dans le même sillage, le journal Assabah écrit que la vague de froid qui sévit dans la région de Beni Mellal a fait 15 morts parmi les sans domicile fixe, ajoutant que les corps des personnes décédées ont été transférés à l’hôpital de la ville pour autopsie sur instruction du procureur du roi.
Selon le journal, des associations de droit de l’Homme ont fait endosser la responsabilité aux autorités locales et provinciales qui n’ont pas pu doter la ville de centres d’accueil des personnes sans abri et des aliénés mentaux passant la nuit à la belle étoile et dans des conditions inhumaines.

 

Citée par Assabah, une source à la Ligue marocaine des droits de l’Homme a souligné que des responsables dans la ville fuient leurs responsabilités après que des SDF aient été expulsés de l’hôpital régional de Béni Mellal où ils étaient admis sur intervention d’une association des droits de l’Homme. Et d’ajouter que les responsables de l’hôpital ont délogé ces personnes arguant qu’ils ne sont pas des pensionnaires de l’établissement et ne souffrent d’aucune maladie et que, partant, ils doivent être accueillis dans un centre de bienfaisance et non au sein de l’hôpital.
Il y a lieu de s’indigner. Vraiment.

Les enfants de ces villages n’ont pas besoin « iPad » ou « PlayStation », mais de leurs manuels scolaires, mais avant tout de vêtements chauds contre le gel, ils sont tellement fatigué de porter des sacs de plastique pour combler les lacunes sous leurs vêtements.

164398_383745578388738_1673501261_n 1003993_466263350136960_356834105_n 1452303_531791176917510_1836129355_n 1476347_534027193360575_947106478_n 1480721_534866619943299_454938118_n

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*