Les forces israéliennes condamnent les portes des maisons d’une Palestinienne âgée rue Shuhada

0
665

8hBFrfW

Cet après-midi à al-Khalil occupée, des soldats de l’occupation se sont massés rue Shuhada, ils se sont positionnés devant les portes d’entrée de deux maisons appartenant à Aamal Hashem Dundes, une Palestinienne âgée, et à sa famille. Un des soldats, brandissant un fer à souder et divers autres équipements, a condamné les portes. Les soldats et les policiers ont maintenu à l’écart les observateurs palestiniens et internationaux.

Les soldats ont prétendu que des cocktails Molotov avaient été tirés sur la colonie sioniste voisine depuis le toit d’une des maisons. Personne n’a pu cependant expliquer pourquoi les soldats ont puni Aamal et sa famille en soudant leurs portes. « N’est-ce pas un châtiment collectif ? », a demandé un membre de l’équipe des Christian Peacemaker présent sur les lieux avec ISM. Les forces d’occupation n’ont pu donner aucune réponse satisfaisante.

La famille d’Aamal ne vivait pas dans les maisons au moment où les soldats sont venus sceller les portes – elle loue un appartement en face – mais elle et sa fille ont expliqué aux militants internationaux que les maisons appartiennent à la famille depuis des centaines d’années. Aamal est restée assise à côté des soldats pendant qu’ils s’activaient, pleurant par moment, ou discutant avec des journalistes et avec les militants locaux.

Source:metatv.org

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*