La chanteuse populaire Zina Daoudia poursuivie pour incitation à la débauche

0
1661

5dfd7c4f09e0f5db4132f20bdb82e960_thumb_565

Une plainte collective regroupant les signatures de plusieurs dizaines de citoyens et de citoyennes pour incitation à la débauche vient d’être déposée au tribunal de Casablanca contre la chanteuse populaire de musique chaabi Zina Daoudia suite à la diffusion de sa dernière chanson « 3TINI SAKI BACH N’MAKI ».

Cette dernière qui tourne en boucle sur toutes les radios privées et qui est déjà un gros tube auprès du public risque de lui valoir quelques soucis avec la justice si la plainte va jusqu’au bout à cause de son contenu jugé osé et provocateur par les plaignants. Composé sur un air khaliji loin de la tradition du Chaabi, l’oeuvre semble en effet, avoir été écrite pour faire allusion aux filles qui s’adonnent à la prostitution avec les ressortissants des pays du Golf qui se reconnaîtront facilement dans cette chanson. Raison pour laquelle les plaignants estiment qu’il s’agit là d’une incitation à la débauche avec des paroles crues en contradiction avec la morale et les valeurs de la société qui les poussent à demander l’interdiction pure et simple de la diffusion de cette chanson sur les ondes des radios.

Les adversaires de l’artiste connue pour ses excès ne savent sans doute pas qu’en l’attaquant en justice ils lui rendent un grand service en accordant à sa dernière chanson contestée une très large publicité dont elle ne rêvait pas peut-être.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*