Après l’attentat contre Charlie Hebdo, des lieux de culte musulmans attaqués

0
596

7776139064_mosquee

Des lieux de culte musulmans ont été visés dans trois villes de France depuis le 7 janvier au soir par des actes criminels qui n’ont pas fait de victimes, a-t-on appris de sources judiciaires jeudi, au lendemain de l’attaque meurtrière contre le journal satirique Charlie Hebdo.

Au Mans (ouest), trois grenades d’exercice ont été lancées et au moins un coup de feu tiré contre une mosquée d’un quartier populaire peu après minuit. A Port-La-Nouvelle (sud), deux coups de feu ont été tirés en direction d’une salle de prière musulmane en soirée, une heure environ après la fin de la prière, a indiqué à l’AFP le procureur à Narbonne (Aude), David Charmatz.

« Bien évidemment que c’est quelqu’un qui a cru bon de venger je ne sais quoi ou je ne sais qui », a déclaré M. Charmatz, interrogé sur un possible lien avec le sanglant attentat mercredi contre le journal satirique Charlie Hebdo, pour lequel deux frères sont activement recherchés.

Jeudi à l’aube, une explosion d’origine criminelle s’est produite devant un restaurant kebab près d’une mosquée à Villefranche-sur-Saône, dans le centre-est. « C’est lié a priori à la situation dramatique » créée par l’attentat contre Charlie Hebdo, a estimé le maire de la ville, Bernard Perrut, en appelant à « la cohésion, l’unité et le respect ».

Cette série d’actes criminels intervient au lendemain du plus sanglant attentat survenu en France depuis 50 ans, qui a fait douze morts, dont huit journalistes de Charlie Hebdo et deux policiers, et déclenché une traque effrénée en France pour retrouver deux suspects, deux frères dont un jihadiste connu des services de police français.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*