Un F16 marocain évite de justesse un missile de Daach!

0
1576

c3dabc94866a9751f38bf3d628538d5f

Le jeune pilote jordanien tombé aux mains de Daach a révélé que son chasseur était accompagné d’un F16 marocain au moment où il a été abattu par un missile sol-air à Raqqa, en Syrie.

Ils étaient quatre pilotes à survoler le ciel de Raqqa, en Syrie, quand ils ont été pris pour cible par un missile sol-air tiré par une phalange de l’armée de «l’Etat islamique». Eux, c’est un Saoudien, un Jordanien, un émirati et un Marocain. Un escadron de quatre avions de chasse chargés, en ce tragique 24 décembre, de ratisser le territoire de Raqqa, bastion syrien de l’armée du présumé «Etat islamique». Mais si le F15 saoudien, les F16 émirati et marocain ont réussi à esquiver le missile sol-air de Daach, le F16 jordanien n’a pas eu cette chance et a été inévitablement abattu, ne laissant à son pilote, Mouad al-Kassasbeh, d’autre choix que d’actionner son siège éjectable pour tomber finalement aux mains des combattants de Daach.
Voilà la version de cette mésaventure telle qu’elle a été racontée par le malheureux pilote jordanien, 26 ans, dans une première sortie médiatique sur les colonnes de la publication de Daach, Dabeq, éditée à Londres, en Grande-Bretagne.
«Le 24 décembre, vers 16 heures, nous avons reçu simultanément l’ordre de mener une vaste opération de ratissage du territoire de Raqqa, à la recherche de batteries de défense anti-aérienne. J’ai décollé de la base Moaffaq Solti, en Jordanie, alors que le point de départ de mes trois compagnons était l’Arabie Saoudite, le Koweït, le Bahreïn et la Turquie», révèle-t-il, en ajoutant que 16 pilotes américains se trouvaient à la base de Moafaq Solti, mais n’avaient pas participé, ce jour-là, à cette mission visant à repérer et bombarder les batteries de défense anti-aérienne de Daech.

Source:le360

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*