La Prière en Images

0
1154

url

->> 1 – L’entrée dans l’heure de la prière. Allah a dit : « La prière demeure, pour les croyants, une prescription, à des temps déterminés. » Le prieur doit connaître l’horaire des prières. Il suffit de connaître l’heure probable de la prière. Il est permis à celui qui présume que l’heure de la prière est arrivée, de l’accomplir et ce, quelque soit l’origine de l’information reçue (muezzin, effort de réflexion personnelle ou autre moyen induisant la Science).

->> 2 – Ne pas être en état d’impureté mineure ou majeure. En raison du verset : « O croyants, quand vous vous levez pour la prière, lavez-vous le visage et les mains jusqu’aux coudes, passez les mains sur la tête et lavez-vous les pieds jusqu’aux chevilles. Si vous êtes souillés par l’acte sexuel, faites les grandes ablutions », et d’autre part du hadith rapporté par Muslim, Abu Dawud, At-Tirmidhi et d’autres, dans lequel il est dit : « Allah n’accepte pas de prière sans pureté, ni d’aumône faite avec de l’argent volé ». (Pour les modalités de la purification, voir l’article Description des ablutions mineures)

->> 3 – Le corps, les vêtements et l’endroit où l’on fait la prière doivent être propres, loin de toute souillure ou impureté matérielle. Si le prieur est en état d’impureté et qu’il est incapable de s’en débarrasser, il lui est alors permis de faire la prière.

Quand à la propreté du corps, un hadith rapporté par Anas en parle en ces termes : « Evitez d’être souillés par l’urine, car l’ensemble des tourments de la tombe provient d’elle » (Ad-Daraqutni). Ali a dit de son côté : « J’étais embarrassé par des sécrétions de madhy et, ayant honte du Prophète, salla l6lahu alleyhi wa salam; qui était mon beau-père, j’envoyai un homme l’interroger à ce sujet. Il lui répondu : « Fais tes ablutions mineures après avoir lavé ta verge » (Al Bukhari et d’autres). On rapporte aussi d’après Aicha cet autre hadith : « Le Prophète, salla l-Lahu alleyhi wa salam, dit à une femme réglée : « Lave toi de ton sang et fais ta prière. »

Quand à la pureté des vêtements, elle est mentionnée dans le verset suivant : « Tes vêtements purifie-les ». Dans cette optique, un homme interrogea le Prophète, salla l-Lahu alleyhi wa salam, en ces termes : « Puis-je faire ma prière dans les vêtements que je porte quand j’ai commerce avec mon épouse? » Le Prophète, salla l-Lahu alleyhi wa salam, répondit : « Oui, sauf si tu constate quelque chose sur ton vêtement, auquel cas tu dois le laver. » (Ahmad, Ibn Maja). En outre, on rapporte que Mu’awiyya a dit : « Je demandais à Umm Habiba : « Le Prophète, salla l-Lahu alleyhi wa salam, faisait-il sa prière dans les vêtements qu’il avait porté lors de ses rapports sexuels? » Elle répondit : « Oui, tant qu’ol ne constatait pas de souillure sur ceux-ci. » (Ahmad, Abu Dawud, At-Thirmidhi, An-Nasa’i et Ibn Maja). Par ailleurs, Abu Sa’id rapporte que le Prophète pria et enleva ses sandales. Le voyant faire ainsi, les compagnons firent de même. Comme le Prophète leur demandait ensuite la raison de leur geste, ils lui répondirent que, le voyant enlever ses sandales, ils firent de même. Il leur dit alors : « Gabriel m’est apparu et m’a informé que mes sandales étaient souillés. Lorsque l’un de vous vient à la mosquée, qu’il retourne ses sandales et regarde si elles ne sont pas souillées. S’il remarque quelque souillure, qu’il l’enlève avec de la terre puis qu’il prie avec. » (Ahmad, Abu Dawud et d’autres). D’autres hadith abondent dans le même sens et indiquent que lorsque le fidèle s’aperçoit en cours de prière qu’il est en état d’impureté ou qu’il porte une souillure, il lui faut s’en débarrasser et reprendre sa prière la où elle a été interrompue.

Quant à l’endroit choisi pour la prière, il doit être propre et nettoyé en cas de souillure. Abu Huraya rapporte le hadith suivant : « Un bédouin se leva et urina dans la mosquée ; les fidèles voulurent le molester, mais le Prophète, salla l-Lahu alleyhi wa salam leur dit : « Laissez-le et versez un seau d’eau sur son urine ; vous avez été envoyés pour faciliter les choses et non pour les rendre difficiles. » (Al-Bukhari, Abu Dawud, At-Tirmidhi et d’autres).

Asch-Shawkani, après avoir discuté les arguments de ceux qui estiment que la purification des vêtements est obligatoire, a dit : « Si les arguments que nous avons présentés se confirment, sache qu’ils ne font rien que de nous apprendre qu’il est obligatoire de purifier ses vêtements. Aussi celui qui prie avec des souillures sur ses vêtements a délaissé un acte obligatoire. Mais dire que sa prière est nulle et non avenue parce que l’une de ses conditions de validité fait défaut, est une affirmation que nous ne pouvons prendre en compte. » Dans le livre « Ar-Rawda An-Nadiyya », il est dit : « La majorité des savants penche pour l’avis que la pureté du corps, des vêtements et du lieu de prière est obligatoire. Un autre groupe de savants estime qu’il s’agit d’une condition de validité de la prière. D’autres soutiennent que c’est une sunna. Mais l’avis le plus juste est qu’elle est une obligation. En conclusion, celui qui aura fait sa prière volontairement dans des conditions d’impureté, aura manqué à une obligation mais sa prière demeurera valable. »

->> 4 – Se couvrir les parties intimes (awra). Allah a dit : « O fils d’Adam! Portez vos habits d’apparat pour chaque lieu de prière ». Dans ce verset, l’apparat signifie ce qui couvre les parties intimes du corps ; autrement dit, le sens du verset est : Couvrez vous les parties intimes pour chaque prière. (Pour connaitre la limite des parties intimes de l’homme et de la femme voir l’article « Les parties intimes »)

->> 5 – L’orientation vers la qibla. Tous les exégètes sont unanimes à dire que le fidèle doit s’orienter vers la Mosquée Sacrée lorsqu’il désire accomplir la prière, et ce en réponse à l’ordre divin : « Tourne la face vers la mosquée sacrée et là où vous vous trouvez, tournez la face vers elle (La Ka’ba). Al-Bara a dit : « Nous priâmes avec le Prophète, salla l-Lahu alleyhi wa salam, pendant seize ou dix mois en direction du Quds (Jérusalem) puis nous nous tournâmes ensuite vers la Ka’ba. » (Muslim)

Pour la France, la direction de la qibla est le Sud-Est.

Si la direction de la qibla n’est pas perceptible, il appartient au fidèle de demander aux gens la direction de la qibla, sinon il devra exercer des efforts pour se guider et s’orienter dans sa prière, laquelle sera valable, même s’il s’aperçoit par la suite qu’il s’était trompé. S’il découvre son erreur au cours de l’accomplissement de la prière, il la corrigera immédiatement, en continuant de prier. Ces indications sont clairement exposées dans le hadith rapporté par Ibn ‘Umar, lequel a dit : « Pendant qu’on accomplissait à Quba la prière du matin (al fajr), un homme arriva et dit : « Des versets du Coran ont été révélé cette nuit au Prophète, salla l-Lahu alleyhi wa salam, qui commandèrent de s’orienter vers la Ka’ba ». Et tous les fidèles qui étaient tournés vers le Sham s’orientèrent alors vers la Ka’ba ».

Si on s’oriente vers une direction qu’on a choisie après un effort personnel, le même effort devra etre fourni pour la prière suivante.

L’orientation vers la qibla est une obligation qui ne peut être annulée que dans les cas suivants :

– Lors de la prière surérogatoire pour celui qui se trouve sur une monture. IL est donc permis de prier surérogatoirement sur sa monture en marche, la direction de prière de l’orant sera la direction prise par sa monture. Al-Bukhari cite à ce sujet un hadith rapporté par Ibn Rabi’a : « J’ai vu le Prophète, salla l-Lahu alleyhi wa salam, prier sur sa monture, laquelle prenait la direction qu’elle voulait. » Et Al Bukhari d’ajouter que le Prophète se prosternait en inclinant simplement sa tête, ce qu’il ne faisait pas à l’occasion des prières obligatoires.

– Lors de la prière de ceux qui se trouvent en état de contrainte, de maladie ou de peur. Ceux-là peuvent accomplir leur prière sans s’orienter vers la qibla s’ils sont incapables de le faire. Dans ce sens, le Prophète, salla l-Lahu alleyhi wa salam, a dit : « Si on vous commande de faire une chose, faites-la selon vos moyens. » Quand au verset suivant : « Si vous craignez quelque danger, faites votre prière en marchant ou sur vos montures », Umar y ajoute le commentaire suivant : « Que vous soyez ou non face à la qibla ».

->> ADHAN (Premier appel à la prière)

Dieu est le plus grand, Dieu est le plus grand,
Dieu est le plus grand, Dieu est le plus grand,
J’atteste qu’il n’y a de divinité que Dieu seul,
J’atteste qu’il n’y a de divinité que Dieu seul
J’atteste que Muhammad est l’Envoyé de Dieu,
J’atteste que Muhammad est l’Envoyé de Dieu
Venez a la prière, Venez a la prière
Venez a la Félicité, Venez a la Félicité,
Dieu est le plus grand, Dieu est le plus grand
Point de divinité hormis Dieu

Allahû akbar, Allahû akbar
Allahû akbar, Allahû akbar
Ashhadu an lâ ilâha illa-llâh,
Ashhadu an lâ ilâha illa-llâh
Ashhadu ana Muhammadan Rasûlu-l-llâh,
Ashhadu ana Muhammadan Rasûlu-l-llâh
Hayyâ ’alâ-s-salât, Hayyâ ’alâ-s-salât
Hayyâ ’alâ-l-falâh, Hayyâ ’alâ-l-falâh
Allahû akbar, Allahû akbar
Lâ ilâha illa-llâh

->> IQAMAH (deuxième appel à la prière)

Dieu est le plus grand, Dieu est le plus grand
J’atteste qu’il n’y a de divinité que Dieu seul et que Muhammad est l’Envoyé de Dieu
Venez a la prière
Venez a la Félicité
L’office de la prière est prêt
L’office de la prière est prêt
Dieu est le plus grand, Dieu est le plus grand
Point de divinité hormis Dieu

Allahû akbar, Allahû akbar
Ashhadu an lâ ilâha illa-llâh wa Ashhadu ana Muhammadan Rasûlu-l-llâh
Hayyâ ’alâ-s-salât
Hayyâ ’alâ-l-falâh
Qad qa matiss salat
Qad qa matiss salat
Allahû akbar, Allahû akbar
Lâ ilâha illa-llâh

->> TAKBIRAT AL IHRAM (Rentrer en consécration)

     Se tenir debout, lever les deux mains à hauteur des épaules en disant      ALLAHU AKBAR

A partir de cet instant on est en état de prière.

 

->> AL ISTIFTAH (Invocation d’ouverture)

Poser la main droite sur la main gauche à hauteur de la poitrine et à l’endroit du poignet de la main gauche.

Prononcer l’invocation d’ouverture :

« Subhânaka allahuma wa bihamdika wa tabaraka ismuka wa ta’âla jadduka wa la illâha ghayruka«

« Gloire a Toi, ô mon Dieu, par Ta louange. Béni sois ton nom et que ta grandeur soit exaltée. Il n’y a pas d’autres divinités que Toi. »

->> AL ISTI’ADHA (Invocation de protection contre le Diable)

Prononcer l’invocation de protection contre le Diable :

« A’udhu billah mina chaytan ar-rajim, bismillahi rahmani rahim«

« Je cherche refuge auprès d’ALLAH et Sa protection contre Satan le maudit, le lapidé ; Au nom d’ALLAH, le Tout Clément, le Tout Miséricordieux ».

DEBUT D’UNE RAKAT (début d’un cycle de prière) :

->> LA FATIHA

Réciter la sourate AL FATIHA et dire AMIN

« Au nom de Dieu, le Tout miséricordieux, le Miséricordieux
Louange a Dieu, Seigneur des univers
le Tout Miséricorde, le Miséricordieux
le roi du Jour de l’allégeance.
C’est Toi que nous adorons, Toi de qui nous implorons le secours
Guide nous sur la voie de la rectitude
la voie de ceux que Tu as gratifiés, non pas de celle des réprouvés, non plus de ceux qui s’égarent »

Bismallahi rrahmani rrhahim
Al hamdu li-llahi rabbi l’alamin
Arrahmani rrhahim
maliki yawmi ddin
iyyaka na’budu
wa iyyaka nasta’in
ihdina ssirata-l mustaqim
sirata-lladina an’amta ’alayhim
gayri-l magdubi ’alayhim
wa la-ddallin

amin

->> RECITATION DU CORAN

Réciter une partie du Coran, au choix du prieur, mais seulement dans la première et la deuxième rakat ; la troisième et/ou la quatrième rakat ne comportent que la récitation de la fatiha.

Exemple de deux sourates :

Sourate An-Nass (114) :

1. Qul a’udhu birabbi nnas
2. Maliki nnas
3. Ilahi nnas
4. Min sharril waswasil khannas
5. Alladhi yuwaswisu fi suduri nnas
6. Minal jinnati wa nnas

Sourate Al-Iklas (112) : 

1. Qul huwa Allahu ahad
2. Allahu ssamad
3. Lam yalid walam yulad
4. Walam yakun lahu kufuwan ahadu

->> RUKU (inclinaison)

Lever les mains à hauteur des épaules en disant ALLAHU AKBAR puis s’incliner, les mains touchant les genoux, et dire au moins trois fois :

« Gloire à notre seigneur l’immense »

subhana rabbiya-l ’adhim wa bihamdihi

Se redresser de l’inclinaison en levant les bras à hauteur des épaules et en disant :

« sami’ a-llahu liman hamidah »

Dieu accepte celui qui Le Loue.

Une fois bien droit, dire :

« Rab-bana wa lakal hamd »

Ô Seigneur ! A Toi la louange

 

->> SUJUD (Prosternation)

En disant ALLAHU AKBAR, se prosterner. Les deux mains, les deux pieds, le front et le nez doivent toucher les sol.

En prosternation, dire au moins trois fois :

subhana rabiyya-l a’la

Gloire a mon Seigneur, le Très Haut

Lever la tête en disant ALLAHU AKBAR et en posant la main droite sur la cuisse droite et la main gauche sur la cuisse gauche, et dire :

rabbi-gfir li

O mon Seigneur, pardonne-moi

En disant ALLAHU AKBAR, se prosterner une seconde fois. En prosternation, dire au moins tros fois :

subhana rabiyya-l a’la

Gloire a mon Seigneur, le Très Haut

FIN D’UNE RAKAT (fin d’un cycle de prière)

En disant ALLAHU AKBAR, se remettre debout pour commencer une nouvelle rakat (recommencer à la récitation de la fatiha jusqu’à la fin de la rakat)

Après avoir accompli deux rakat, il faut toujours réciter la prière du témoignage en position assise:

->> TASHAHHUD 1 (prière du témoignage)

                                                                              

Dans cette position assise, réciter le tashahhud :

(Le tashahhud se récite toujours à voix basse)

Attahiyyatu lillah azzakiyyatu lillah
attayabatu ssalawatu lillah
assalamu ’alayka ayyuha-nnabiyyu
wa rahmatu-llahi wa barakatuh
assalamu ’alayna wa ’ala ’ibadillahi-ssalihin
ashadu an la ilaha illa-llah wahdahu la charika lah
wa ashadu anna Muhammadan rasouloulah

A Dieu s’adressent les salutations !
A Dieu sont destinées les oeuvres pies !
A Dieu sont exprimées les paroles agréables et les prières !
Que la paix soit avec toi, ô Prophète, ainsi que la miséricorde de Dieu et Ses bénédictions !
Que la paix soit avec nous et avec les vertueux serviteurs de Dieu !
Je témoigne qu’il n’y a pas d’autre divinité que Dieun unique et sans associé !
J’atteste que Muhammad est Son serviteur et Son envoyé !

Si la prière comporte 2 rakat (comme la prière de l’aube – salat al fajr) alors on fini la prière en récitant la prière sur le Prophète et en faisant les salutations.

Si la prière comporte 3 rakat (comme la prière du coucher du soleil – salat al magrib) ou 4 rakat (comme la prière de midi – salat ad dhuhr, la prière de l’après midi – salat al asr, et la prière de la nuit – salat al isha), alors on se lève et on accomplit les rakat manquantes, puis on fini la prière en récitant la prière du témoignage (tashahhud 1), la prière sur le Prophète (tashahhud 2) et en faisant les salutations.

->> TASHAHHUD 2 (prière sur le Prophète)

                                                                               

Réciter le dexième tashahhud :

(le tashahhud se récite toujours à voix basse)

allahumma salli ’ala muhammad wa ’ala ali muhammad
kama sallayta ’ala ibrahim wa ’ala ali ibrahim
wa barik ’ala muhammad wa ’ala ali muhammad
kama barakata ’ala ibrahim wa ’ala ali ibrahim fi-l ’alamin
innaka hamidun majid
O mon Seigneur-ALLAH, répand Tes grâces sur Mohammad et sur la famille de Mohammad,
comme TU les as répandues sur Ibrahim et la famille d’Ibrahim, à TOI les louanges et la gloire ;
et benis Mohammad et la famille de Mohammad,
comme TU as béni Ibrahim et la famille d’Ibrahim, à TOI les louanges et la gloire

SALAM (Les salutations)

Tourner la tête à droite et dire SALAM ALEYKOUM WA RAHMATOULAH

Tourner la tête à gauche et dire SALAM ALEYKOUM WA RAHMATOULAH

FIN DE LA PRIERE

Sourate 1 – Le Prologue

Sourate 39 – Les groupes

Sourate 77 – Les envoyés

Sourate 2 – La vache

Sourate 40 – Le pardonneur

Sourate 78 – La nouvelle

Sourate 3 – La famille d’Imran

Sourate 41 – Les versets détaillés

Sourate 79 – Les anges qui arrachent les âmes

Sourate 4 – Les femmes

Sourate 42 – La consultation

Sourate 80 – Il s’est renfrogné

Sourate 5 – La table servie

Sourate 43 – L’ornement

Sourate 81 – L’obscurcissement

Sourate 6 – Les bestiaux

Sourate 44 –  La fumée

Sourate 82 – La rupture

Sourate 7 – Al-Araf

Sourate 45 – L’agenouillée

Sourate 83 – Les fraudeurs

Sourate 8 – Le butin

Sourate 46 – Al-Ahqaf

Sourate 84 – La déchirure

Sourate 9 – Le repentir

Sourate 47 – Muhammad

Sourate 85 – Les constellations

Sourate 10 – Jonas

Sourate 48 – La victoire éclatante

Sourate 86 –  L’astre nocturne

Sourate 11 – Hud

Sourate 49 – Les appartements

Sourate 87 – Le Très-Haut

Sourate 12 – Joseph

Sourate 50 – Qaf

Sourate 88 – L’enveloppante

Sourate 13 – Le tonnerre

Sourate 51 – Qui éparpillent

Sourate 89 – L’aube

Sourate 14 – Abraham

Sourate 52 – At-Tur

Sourate 90 –  La cité

Sourate 15 – Al-Hijr

Sourate 53 – L’étoile

Sourate 91 –  Le soleil

Sourate 16 – Les abeilles

Sourate 54 – La lune

Sourate 92 – La nuit

Sourate 17 – Le voyage nocturne

Sourate 55 – Le Tout Miséricordieux

Sourate 93 – Le jour montant

Sourate 18 – La caverne

Sourate 56 –   L’evénement

Sourate 94 – L’ouverture

Sourate 19  – Marie

Sourate 57 – Le fer

Sourate 95 – Le figuier

Sourate 20 – Ta-Ha

Sourate 58 – La discussion

Sourate 96  – L’adhérence

Sourate 21 – Les prophètes

Sourate 59 – L’exode

Sourate 97  – La Destinée

Sourate 22 – Le pèlerinage

Sourate 60 – L’éprouvée

Sourate 98  – La preuve

Sourate 23 – Les croyants

Sourate 61 – Le rang

Sourate 99  – La secousse

Sourate 24 – La lumière

Sourate 62 – Le vendredi

Sourate 100 – Les coursiers

Sourate 25 – Le discernement

Sourate 63 – Les hypocrites

Sourate 101 – Le fracas

Sourate 26 – Les poètes

Sourate 64 – La grande perte

Sourate 102 – La course aux richesses

Sourate 27 – Les fourmis

Sourate 65 – Le divorce

Sourate 103 – Le temps

Sourate 28 – Le récit

Sourate 66 – L’interdiction

Sourate 104 – Les calomniateurs

Sourate 29 – L’araignée

Sourate 67 – La royauté

Sourate 105 – L’éléphant

Sourate 30 – Les romains

Sourate 68 – La plume

Sourate 106 – Koraïsh

Sourate 31 – Luqman

Sourate 69 – Celle qui montre la vérité

Sourate 107 – L’ustensile

Sourate 32 – Le prosternation

Sourate 70 – Les voies d’ascension

Sourate 108 – L’abondance

Sourate 33 – Les coalisés

Sourate 71 – Noé

Sourate 109 –  Les infidèles

Sourate 34 – Saba

Sourate 72 – Les djinns

Sourate 110 – Les secours

Sourate 35 – Le Créateur

Sourate 73 – L’enveloppé

Sourate 111 – Les fibres

Sourate 36 –  Ya-Sin

Sourate 74 – Le revêtu d’un manteau

Sourate 112 – Le monothéisme pur

Sourate 37 – Les rangés

Sourate 75 – La résurrection

Sourate 113 – L’aube naissante

Sourate 38 – Sad

Sourate 76 – L’homme

Sourate 114 –  Les hommes

Afin de lire les annotations, cliquez sur le numero concerné, puis recliquez sur la note en bas de page pour retourner à votre verset

Cette page doit être visualisée avec la résolution 1024 * 768 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*