Kenitra: licenciée parce que voilée, elle gagne son procès contre son ex-employeur

0
828

Une institutrice de Kenitra a obtenu gain de cause face à son ancien employeur qui tentait de la forcer à enlever son voile sur son lieu de travail.

url

La justice a donné gain de cause à  Malika Bennour, une ancienne enseignante de l’école Don Bosco de Kenitra, contre son ancien employeur qui tentait de la forcer à enlever son voile islamique sur son lieu de travail.  Bennour a porté plainte suite à son licenciement en juillet 2014. Le juge en charge de l’affaire a estimé que son licenciement était abusif et a condamné l’établissement à payer des dommages et intérêts a son ancienne institutrice selon l’avocat de la plaignante, Rachid Ait Belarbi. Le juge responsable de cette affaire estimait que le directeur de l’ecole Don Bosco allait« à l’encontre des principes de la Constitution qui garantit la libre pratique de la religion » selon le magistrat.

Bennour, qui travaillait au sein de cet établissement scolaire catholique depuis 1986, subissait des pressions de la part du directeur de l’école, afin d’enlever son voile, depuis l’entame de l’année scolaire 2013/2014. Une période durant laquelle l’enseignante a été mise à pied à trois reprises par la direction de l’école Don Bosco. Au même moment, la direction de l’établissement a offert un nouveau contrat mais dans lequel il était stipulé qu’elle devait se présenter à l’école avec la tête découverte. L’institutrice refuse de signer le document et lors de la remise des rapports de fin d’année scolaire par les professeurs, réclamés par tous les établissements affiliés au ministère de l’Education nationale, se voit refuser l’accès a l’établissement et licencier par son directeur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*