Cent quatre présidents de commune devant la justice

0
392

6d01df8e859667a9803d65850f7189aa

Mohamed Hassad est plus que jamais décidé à défendre le principe de bonne gouvernance et faire jouer la corrélation entre responsabilité et reddition des comptes. Une centaine de présidents de conseils communaux auront affaire à la justice et à des missions d’inspection en cascade en 2015

Un rapport du ministère de l’Intérieur indique que les poursuites judiciaires engagées à l’encontre des membres des conseils communaux sont au nombre de 104, rapporte le quotidien arabophone Al Akhbar dans son numéro de mardi 23 décembre.

Selon la publication, le suivi de ces poursuites judiciaires revêt une grande importance vu que leurs résultats ont un impact direct sur l’éligibilité de ces élus qui, une fois condamnés, se verront éjecter des conseils communaux auxquels ils appartiennent.

Des sources du ministère de l’Intérieur, citées par le quotidien, ont ainsi souligné que, conformément à l’article 71 de la charte communale, 8 dossiers relatifs aux comptes administratifs rejetés par les conseils communaux urbains ont été soumis aux Cours régionales des comptes (CRC) pour examen.

De même, le ministère de l’Intérieur a reçu 17 rapports sur la gestion des affaires de certaines collectivités territoriales et leurs instances, rapporte Al Akhbar, ajoutant que ces documents comportent des remarques concernant les volets finances et comptabilité, les marchés publics, l’urbanisme, les biens communaux et la gestion administrative, sans oublier les ressources humaines.

Face aux violations de la loi commises par des présidents de conseils communaux, l’inspection générale de l’administration territoriale a été saisie pour dépêcher des commissions d’inspection à cet effet, poursuit la publication. Et de relever que la Direction générale des collectivités locales au ministère de l’Intérieur avait reçu un total de 1393 PV relatifs aux réunions des conseils communaux, aux conseils d’Arrondissements, aux Conseils provinciaux et préfectoraux et aux conseils des régions.

Pourvu que ces missions d’inspection atteignent les objectifs fixés à la faveur d’une application stricte et rigoureuse de la loi, notamment en matière de gestion et de gouvernance des collectivités territoriales: le citoyen marocain attend impatiemment un changement concret des mentalités des responsables de ces entités afin de les voir couper court avec les agissements d’antan et mieux servir les intérêts de la population.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*