Nouvelle alerte météo: Fortes pluies encore pour ce weekend

0
651

1548e1afee1336dd859ec013978e78dc

Des averses orageuses importantes vont à nouveau s’abattre sur plusieurs régions du pays ce dimanche 30 novembre.

C’est une dernière alerte météo, qui a été lancée à la dernière minute par la Direction de la météorologie nationale (DMN) dans la matinée de dimanche 30 novembre et concernant… cette même journée.  L’organisme annonce un cumul de précipitations de 30 à 50 millimètres en moyenne, mais qui pourront atteindre par endroits 70 à 80 mm, et ce de 9h00 à minuit.

Les zones de Safi, Sidi Bennour, Youssoufia, El Jadida, Rhamna, Casablanca, Mohammedia, Ben Slimane, Skhirat-Témara, Rabat, Salé, Kénitra, et enfin Khénifra sont concernées.

Les pluies seront particulièrement fortes sur les régions de Sidi Bennour, Rhamna et la partie sud d’El Jadida, ajoute la Météorologie nationale.

Enfin, des pluies et averses orageuses modérées intéresseront également les régions de Settat, Sidi Kacem, Sidi Slimane, Nouaceur, Taounate, Ouazzane, Azilal, Beni Mellal, Khouribga, Kalaa Seraghna et Essaouira.

Records de pluies sur certaines régions

Rappelons que cette semaine, des précipitations qualifiées « d’exceptionnelles » se sont abattues sur le Maroc. Ainsi, La moyenne des précipitations la région de Gharb-Chrarda-Beni Hssen depuis le début de la nouvelle campagne agricole, dépasse largement celle enregistrée durant la même période au cours des trente dernières années, selon l’Office régional de mise en valeur agricole du Gharb (ORMVAG).

Le moyenne des pluies qui se sont abattues sur la région jusqu’à vendredi 28 novembre à 6h00 du matin, a atteint 247 mm, un niveau record jamais inégalé depuis trente ans, selon des statistiques de l’ORMVAG.

De même, cela fait plus de trente ans que la région de Guelmim n’a pas été touchée par des pluies d’une intensité telle que celles qui ont provoqué des dégâts importants le week-end du 22 au 24 novembre et ces derniers jours. La province a été déclarée « zone sinistrée ». Des centaines d’habitants, (dont 358 officiellement recensées à Guelmim) ont vu leur habitation détruite ou endommagée dans la région.

Enfin, selon le ministère de l’Intérieur, au moins 250 villages se sont retrouvés coupés du monde par les crues d’oued ou d’importantes chutes de neige (dans l’Atlas). Les autorités s’activent pour abriter les populations sinistrées et faire parvenir des denrées alimentaires aux villages enclavés.