Le Maroc sauve la France d’attaques de ‘Loups solitaires’

0
1143

13332

Le Maroc a réussi à déjouer une dangereuse entreprise terroriste, que préparaient sur son territoire et en France, des individus extrémistes, interpellés, à Fès et Kenitra, le 27/10/2014, alors qu’ils s’affairaient pour rallier le groupe terroriste Daech, dans la zone syro-irakienne.

En effet, le ministère marocain de l’intérieur, a annoncé par voie de communiqué, que l’enquête policière concernant le ressortissant français B.F. et son acolyte franco-marocain A.A, arrêtés au Maroc, pendant qu’ils tentaient de partir en Syrie rejoindre Daech, a révélé que ces individus préparaient une entreprise terroriste extrêmement dangereuse au Maroc et en France.

Les deux ‘terroristesfrançais et franco-marocains, faisaient du recrutement de terroristes pouvant agir seuls, en loups solitaires, inspirés du modèle de Mohamed Merah, lequel avait seul, pu commettre un carnage en France.

Les deux prévenus, ajoute le ministère marocain de l’intérieur, utilisaient Internet et des séquences vidéos de Daech, notamment celles des décapitations d’otages pour attirer leurs cibles, afin d’en faire des tueurs solitaires.

Le communiqué a ajouté que les services de police ont découvert que les deux accusés comptaient s’attaquer à des établissements bancaires et des entreprises multinationales en France et au Maroc et d’y mettre la main sur des sommes d’argents et des moyens matériels, qui auraient été utilisés pour faire voyager vers la Syrie et l’Irak, de nouvelles recrues marocaines et françaises de Daech.


Al Istihlal (الإستحلال)

Ils agissaient à ce niveau, en vertu d’une ‘Fatwa’ dite d‘Al Istihlal (الإستحلال), inventée par un membre d’Al Qaida au Yemen, qui autorise les ‘combattants extrémistes’ à s’approprier par la violence ou la truanderie, les biens d’autrui dans le but de financer les opérations terroristes.

Ainsi, indique le communiqué du ministère de l’intérieur, au nom de cette fatwa d’Al Istihlal, le franco-marocain A.A, avait réussi, moyennant des pièces de justificatifs contrefaits, à contracter des emprunts bancaires auprès de banques au Maroc et en France, dont le Crédit Lyonnais.

L’arrestation de ses terroristes ainsi que d’un algérien qui tentait de rejoindre également Daech en Syrie, a été le fruit d’une coopération de la BNPJ et la DGST. Les prévenus seront après enquêtes préliminaires, remis au bureau du procureur du Roi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*