La réaction d’Alger au discours de SM Mohamed VI

0
624

Via son agence de presse, APS, le régime algérien et des responsables du polisario ont répondu au discours de Mohammed VI prononcé à l’occasion de la commémoration de la marche verte. Et comme on s’y attend, leur réaction a été des plus haineuses.

smara_tindouf

La réaction d’Alger et de ses marionnettes du polisario ne s’est fait pas attendre après que le roi Mohammed VI ait dit les quatre vérités sur la marocanité du sahara inaliénable et fait endosser la responsabilité au régime militaire algérien dans le conflit créé artificiellement. Alger et ses sbires ont parlé dimanche via leur porte-parole l’APS alors qu’une agence étrangère a pris maladroitement le relais. Maniant parfaitement l’art de la désinformation, l’APS et le régime dont elle dépend ont extirpé dimanche une déclaration aux responsables du polisario. Il s’agit d’une réaction dictée émanant d’un soit disant “ministre des Affaires étrangères” des séparatistes.

L’agence étrangère a donc pris le relais de cette déclaration. Rien d’anormal, mais elle a commis l’erreur de bafouer les règles déontologiques. Nous notons malheureusement que cette dernière dégaine vite quand il s’agit du Maroc alors qu’elle semble passer sous silence les vrais maux dont souffre le peuple algérien. Et ces maux sont nombreux, variés et complexes.
Que dit cette déclaration « algérienne » que « l’observateur » à Alger n’ a pas eu l’audace d’en préciser les vrais auteurs:  le polisario “a menacé dimanche de reprendre les armes en réponse aux propos du roi Mohammed VI” affirmant que le Maroc est dans son Sahara et il le restera jusqu’à la fin des temps L’auteur de cette dépêche est un ressortissant algérien venu spécialement de l’Hexagone  pour renforcer le bureau algérien. Il n’a peut-être pas tort de ne point faire l’amalgame entre les autorités algériennes, l’APS, les marionnettes des séparatistes et son rôle de facteur lorsqu’il faut taper sur le Marocain.

Cette agence a cité, un « ministre des Affaires étrangères » d’une chimérique »République » avec un R majuscule s’il vous plait. Point d’explication sur la nature de cette soi disant république installée en Algérie et bien entretenue. Comment elle est armée, comment elle exploite la diplomatie algérienne, comment vivent dans le luxe ses dirigeants, comment les populations séquestrées de Tindouf endurent le calvaire. Combien de pays africains ont retiré leur reconnaissance à la pseudo rasd? Point d’explication ni de rappel.
Toutes ces questions ont été occultées. On aimerait bien voir un jour des papiers objectifs, des vrais, sur ce mouvement à la solde dAlger. Cela s’appelle un rêve.

Cette agence a le droit de relayer des citations en série, mais elle n’a pas le droit d’occulter des faits. Cette dépêche ou plutôt les dépêches à la tonalité « algérienne » ne rappellent pas non plus la responsabilité de l’Algérie, un pays qui dépense des milliards de pétrodollars pour soutenir une cause qui n’est pas celle de son peuple. Toute la communauté internationale reconnait pourtant que la solution du conflit passe par Alger. Point de rappel de cette position.

Cette agence a rapporté aussi une réaction d’un Ramtane Lamamra, le ministre algérien des Affaires étrangères, c’est son droit. Nous sommes restés pourtant sur notre faim. Il ne faut pas que les lecteurs et les abonnés confondent une dépêche d’ agence étrangère « neutre » avec celle de l’APS qui agit au moins à visage découvert. Lamamra est connu pour vouer une haine invétéré contre le Maroc comme certains de ses compagnons d’armes et ce depuis des décennies. Ce dernier parle de décolonisation en évoquant le discours du souverain. Quant à la reprise des armes, ni Alger ni le polisario ne sont capables de le faire car ils savent qu’ils ont en face un Maroc fort, soutenu par tout un peuple qui est prêt à tous les sacrifices pour ne pas se laisser spolier de ses terres.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*