Arrestation de trafiquants qui ont blanchisaient des milliards au Maroc

1
1382

Sans-titre-2

La police espagnole vient de démanteler un réseau de narcotrafiquants marocains qui brassaient des milliards d’argent sale, qu’ils blanchissaient au Maroc en les investissant dans l’immobilier.

La police espagnole a réussi un joli coup de filet en neutralisant des mafieux marocains. Le quotidien Al Massae, dans son édition du week-end, révèle que la Guardia Civil a mis aux arrêts 36 membres d’un gang composé de Marocains en Catalogne et saisi une quantité d’héroïne estimée à plus de 2 millions d’euros. La bande organisée procédait au blanchiment de son argent en achetant des biens immobiliers dans les grandes cités du royaume.

Des chômeurs milliardaires

Selon un communiqué de la police catalane, la mise sous surveillance de cette bande organisée a débuté en février dernier après avoir identifié un point de vente dans la région catalane. La quantité d’héroïne saisie, qui est de 35 kilogrammes, est qualifiée, indique Al Massae, de plus grande prise de l’année.
La Guardia Civil a aussi saisi sept voitures et 10.000 euros en liquide.
Les prévenus, pour leurrer les autorités espagnoles, se faisaient passer pour des chômeurs vivant des aides des caisses de solidarité sociale.
C’était sans compter avec la perspicacité des policiers espagnols, qui ont réussi à remonter la filière et l’organigramme de cette bande de narcotrafiquants.
Celle-ci achetait de grandes quantités d’héroïne et les revendaient au prix fort aux Espagnols aisés de Catalogne. L’argent collecté était progressivement envoyé au Maroc pour servir à acheter des biens immobiliers, notamment à Casablanca et Rabat.
Malgré toute la vigilance de Bank Al Maghrib pour combattre le blanchiment, l’argent sale continue de se déverser au Maroc, émanant notamment du trafic de drogues de différentes sortes. Un tour, voire des tours de vis s’imposent.

1 COMMENTAIRE

  1. On a de beaux spécimen à. Bouyafar
    Ils ont volé tout au pauvres gens et blanchi avec l’argent sale qui provient de la vent de drogue, pour ne citer Imade le fils de MOhamed. Oubarchane.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*