A Bouyafar : Poste du président vacant

0
799

baronbouyafar

A Bouyafar et depuis la première session du conseil communal qui a abouti à la formation du bureau sous la présidence de monsieur Jawad Aberkene, celui-ci a manifesté l’absence totale aux sessions du dit conseil, et il n’a pratiquement assisté depuis à aucune session, exactement comme son frère Imade Aberkene, ex président de la commune de Iaazaanen qui est en cavale dans la ville occupée de Melilla, pour trafic de drogue international.

Question posée aux responsables:
Faudra- t- il que cinq ou dix ans passent pour que les mesures nécessaires soient prises afin de remplacer ce président comme il est stipulé par la loi??
Ou bien est-il plus néfaste que la commune de Bouyafar demeure sans président puisqu’en fait il n’en avait jamais un??
Ce message est adressé aux responsables provinciaux car il est stipulé par la loi que lorsque le poste du président est vacant, et que ce dernier n’assiste pas aux séances, alors il est du devoir du gouverneur de le considérer comme demis. Aussi il faudrait activer ce texte juridique et d’annoncer sa démission sauf s’il est de l’idée de nos responsables que ces textes de loi ne sont pas applicables sur le député Mohamed Aberkene et sa progéniture !

Juste pour savoir:
A chaque fois que ce dernier tient une séance, le cher président Jawad est considéré soit (présent) soit en absence avec excuse valable. Car en fait si jamais un président s’absente de façon consécutive trois fois de suite, il est considéré comme démissionné.
Alors notre cher Mohamed Aberkene est même en mesure de falsifier les PV du conseil communal, c’est ce qui explique que son cher JAWAD est encore président, comme son frère ex président de la commune.
Aïe ! Aïe ! Aïe ! S’il s’agissait de quelqu’un d’autre que le fils du député Mohamed Abarkane !!!!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*