Le directeur de « la maison arabe » de Melilla assiège l’amazighité

0
954

1454318_693012260785957_2127221446_n

Melilla – Correspondance

Depuis que le gouvernement local de Melilla le nommer en tant que conseiller culturel de Melilla, l’amazighophobie « Mustapha Akalay Nasser » essaye-t-il d’éloigner l’amazighité de l’ordre du jour de cette institution culturelle, et fait-il des efforts en plain-pied pour créer des obstacles devant le projet d’enseignement de Tamazight dans cette ville Rifaine supervisée par les autorités espagnoles.

Les militants amazighs du Melilla et d’ailleurs exprimaient déjà leurs inquiétudes sur l’avenir de la langue et la culture amazighe dans cette ville, suite aux références idéologiques de cet homme plein de haine contre l’amazighité, comme exprimait-il lui-même plusieurs fois, surtout à travers sa page personnelle de Facebook. Les inquiétudes augmentent encore quand l’intéressé occupe-t-il le poste du directeur de la maison arabe, et le conseiller de « l’institut culturel » au même temps.

Dernièrement, il lance une campagne contre l’enseignement de la langue amazighe à Melilla en justifiant ça du « profond arabe de la ville de Melilla », et que la langue amazighe est « un dialecte divisé entre certaines tribus au Maroc et en Algérie », alors exprime-t-il son ignorance de l’histoire et la civilisation !

Par contre, Aklay et à travers son poste, n’hésite-t-il pas à proposer au gouvernement espagnol d’enseigner la langue arabe aux enfants musulmans de Melilla.

À titre de rappel, Aklay est l’un des hommes plus liés au régime marocain et ses partis panarabistes, ainsi, il est un fonctionnaire de « l’institut du monde arabe » et « coordinateur des activités culturelles entre le Maroc et le monde arabe » selon sa bibliographie lui-même.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*