L’Arabie Saoudite ne veut pas détruire la tombe du Prophète

0
5765

2013-10-06-05.35

Depuis quelques semaines circule une information mensongère publiée par un journaliste britannique nommé Andrew Johnson dans le journal “The Independant”.
Les autorités saoudiennes ont réalisé un communiqué afin de démentir la rumeur faisant état du déplacement de la tombe du Prophète à Médine vers un autre lieu afin de permettre la destruction du cimetière. Celle-ci avait rapidement fait le tour des réseaux sociaux. La diplomatie indonésienne avait même demandé des informations quant à cette nouvelle ayant choqué le monde musulman.
Islam&Info vous propose de lire le communiqué du “porte-parole médiatique à la Présidence Général pour les Affaires de la Grande Mosquée et la Mosquée du Prophète”, Ahmed bin Mohammed al-Mansouri, traduit spécialement pour nos lecteurs non-arabophones.

La Mecque 09 Novembre 1435 correspondant au 4 Septembre 2014

Le porte-parole médiatique à la Présidence Général pour les Affaires de la Grande Mosquée et la Mosquée du Prophète, Ahmed bin Mohammed al-Mansouri, a clarifié que ce qui a été diffusé concernant la chambre prophétique dans la mosquée du Prophète par un des chercheurs pour son étude personnelle, ne représente pas l’opinion de la présidence ni celui du pays – qu’Allah le préserve – qui s’efforce au maximum d’entretenir, servir et respecter les deux Saintes Mosquées. De même, celui-ci fait tout ce qui est en son pouvoir pour qu’elles ne subissent aucune atteinte à leur honneur lors des travaux qui y ont lieu.
Il s’agit uniquement d’une opinion personnelle du chercheur et d’un point de vue qui lui est propre. C’est la politique qui a toujours été poursuivi quant à la recherche scientifique. Cette information ne reflète pas le contenu des publications liées à la présidence qui, à ce sujet, a imposé 11 conditions et règles de publication selon laquelle la recherche a été publiée.
Il (Ahmed bin Mohammed al-Mansouri) a déclaré dans une clarification explicative aujourd’hui que “la présidence fait cette clarification dans le but de confirmer et rappeler aux chercheurs et aux médias de ne pas s’engager dans les affaires qui causent provocation, dissension et qui sèment la confusion. De même, elle appelle à la sagesse, l’objectivité, la crédibilité et l’absence d’intimidation, d’exagération et de rajouts, et cela, plus particulièrement dans les affaires liées aux Deux Saintes Mosquées.” Fin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*