Une anglaise violemment poignardée à Marrakech

0
450

anglaise-agressee-marrakechNaomieGreenslade-600x342

Une jeune anglaise bénévole dans un orphelinat de la Ville Rouge a été victime d’une agression violente ce mercredi. Une mauvaise pub pour Marrakech.

Naomie Greenslade, 22 ans, originaire d’une petite ville du pays de Galles en Angleterre, et bénévole dans un orphelinat de Marrakech, a été victime d’une agression au couteau cette semaine. Selon le site de la chaîne d’information BBC News, la jeune femme rentrait chez elle -à Rmila dans la médina- accompagnée par près de 10 autres bénévoles (dont trois hommes), autour de minuit dans la soirée de mercredi 27 août, quand un homme brandissant un couteau a accosté le groupe.
Il a exigé que Naomie lui donne son sac à main, qu’elle portait en bandoulière. Quand elle a refusé, il a donné un grand coup avec un couteau “qui ressemblait à celui d’un boucher”, essayant, selon les déclarations de l’Anglaise au site Walesonline de la poignader dans la poitrine. Mais la jeune femme a reculé et la lame l’a touchée à la cuisse.

Cette dernière raconte à la BBC: “J’ai vu beaucoup de sang couler, j’ai remonté ma robe et j’ai vu la blessure”. Naomie est sous le choc

20 points de suture
Ses amis, aidés par des passants horrifiés, ont utilisé des vêtements pour stopper l’hémorragie et elle a été transportée à l’hôpital: il a fallu plus de 20 points pour suturer la blessure.
L’homme qui l’a agressée sortait d’une ruelle perpendiculaire, il était très rapide et avait un complice en mobylette qui l’a aidé à s’enfuir, témoigne la jeune anglaise. Il venait d’ailleurs d’agresser une autre femme.

“Il ne faut pas sous-estimer les dangers à Marrakech”
Ironie du sort, l’agresseur portait un t-shirt de l’équipe nationale de football anglaise, ce qui a aidé la police à l’arrêter rapidement. L’homme, d’abord accusé d’agression à l’arme blanche, a vu son accusation requalifiée en “tentative de meurtre”.
Mais si la jeune bénévole a apprécié la célérité de la police marocaine, elle a aussi prévenu “les femmes” de ne pas “sous-estimer à quel point c’est dangereux [au Maroc]. Si les femmes pensent qu’elles seront protégées par leur compagnon, elles se trompent. Nous étions un groupe de 10, dont 3 hommes, et j’ai quand même été agressée. Renseignez-vous bien avant de venir”.

Néanmoins, alors que l’association anglaise pour laquelle elle faisait du bénévolat a offert de payer son vol, si elle voulait avancer son retour, Naomie Greenslade a décliné l’offre et décidé de ne retourner chez elle que dimanche, comme prévu, et de terminer son travail bénévole.

files.php files.php2

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*