Pourquoi la police n’intervient pas quand la LDJ commet ses agressions ?

0
675

Le scandale est publique : la France a constaté que la police est très proche des miliciens racistes de la ligue de défense juive. Comment cela peut-il s’expliquer ?

police-ldjArmés, les nervis de la LDJ sont rassurés par la police

La police française ne semble pas très encline à arrêter les miliciens racistes et violents de la ligue de défense juive (LDJ). C’est un secret de Polichinelle, dénoncé depuis des années par plusieurs associations, en vain.

Aujourd’hui, le scandale est gigantesque, car publique et largement commenté sur Internet. La LDJ, soutenue par les politiques, le Premier ministre, le président de la République, les autorités juives et des associations comme SOS Racisme ou l’UEJF (union des étudiants juifs de France), a monté de toutes pièces la fausse attaque de la synagogue de la Roquette à Paris.

Malheureusement pour eux, deux vidéos, publiées en début de semaine sur Internet, ont permis de constater que les forces de l’ordre sont intervenues… pour couvrir les nervis de la LDJ.

LDJ-CRSLes miliciens armés invités à se réfugier derrière la police

Si la première vidéo a montre une proximité entre les casseurs de la ligue de défense juive, la seconde vidéo a écarté tout doute. Le verdict est implacable. Et très inquiétant.

Malgré tout, la LDJ et ses couvertures officielles ont réussi à atteindre leur but : faire interdire les manifestations en soutien aux civils tués par Israël. On apprenait en effet en début d’après-midi que la manifestation prévue demain à Paris a été interdite conformément aux injonctions du CRIF. Le ministre de l’Intérieur s’est donc exécuté, provoquant la colère de la ligue des droits de l’homme qui dénonce une une entrave manifeste à une liberté constitutionnelle, et un déni de la réalité.

Source:al-kanz.org

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*