Sales arabes ! » Menaces et injures contre Mahmoud Abbas, l’Islam et des passants musulmans à Paris

0
779

manifestation-bétar-en-FranceDes manifestants du Bétar devant la représentation diplomatique palestinienne à Paris (Photo capture d’écran)

Alors que le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, a déjà condamné le probable enlèvement de trois jeunes colons israéliens dans les territoires arabes israéliens, un groupe de radicaux emmenés par Sammy Ghozlan et d’autres extrémistes juifs français ont manifesté devant la représentation diplomatique de la Palestine à Paris.

Outre les drapeaux israéliens, il y avait aussi celui du Bétar, un groupuscule juif raciste et celui de la Ligue de défense juive (LDJ), une organisation violente qui est interdite aux Etats-Unis et même en Israël, et pas chez Manuel Valls et François Hollande en France.

Mélangeant pêle-mêle les Palestiniens, les islamistes, les jihadistes et même l’Islam, « leur religion c’est la mort, la nôtre c’est la vie », a dit un ami de Sammy Ghozlan, les extrémistes juifs ont essayé d’attaquer le bureau de l’Autorité palestinienne, puis, refoulés par la police et la gendarmerie, ont agressé des passants musulmans en les traitant de « sales arabes ».

Tout cela devant la passivité des policiers français, et sans que le premier ministre, Manuel Valls, ou une quelconque autre autorité française, ne manifestent leur indignation contre ces violences et cet accès de racisme anti-musulman.

Pourtant, quand il y a quelques semaines quelques jeunes écervelés avaient scandé « juifs!, juifs! » lors d’une manifestation à Paris, ou quand deux jeunes juifs ont été agressés à Créteil, une cité de la banlieue parisienne, toute la classe politique française, Manuel Valls en premier, s’en était émue, et à juste titre, de cette manifestation de haine.

Que vaut aujourd’hui la vie d’un musulman français quand il croise un extrémiste juif en France ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*