Mondial 2014 : One Two Tree! l’Algérie est en 8e, qualification historique pour les Fennecs

0
725

rvwroMenés pendant une heure, les hommes de Vahid Halilhodzic ont décroché, jeudi, leur billet pour la suite de la compétition brésilienne grâce à une tête de Slimani face à la Russie (1-1). Une première dans l’histoire du football algérien. Ils affronteront l’Allemagne au prochain tour tandis que les Belges, vainqueurs de la Corée du Sud (1-0), retrouveront les Etats-Unis.

26 juin 2014. La date restera gravée dans l’histoire du football algérien. Et dans les mémoires de nombreux supporters. Car jamais l’équipe nationale ne s’était qualifiée pour les huitièmes de finale d’une Coupe du monde. C’est désormais chose faite. Les Fennecs, emmenés par Vahid Halilhodzic ont décroché leur billet pour la suite du Mondial après leur nul face à la Russie (1-1), qui avait pourtant ouvert le score très rapidement par Kokorin (6e).

L’égalisation algérienne (60e), synonyme de deuxième place du groupe H, est signée Islam Slimani, déjà auteur de l’ouverture du score face à la Corée du Sud dimanche (4-2), qui a profité d’une mauvaise sortie d’Akinfeev pour placer sa tête. Au coup de sifflet final, les joueurs algériens ont exulté, courant dans tous les sens et multipliant les étreintes tandis que certains spectateurs séchaient leurs larmes de joie. L’Algérie termine deuxième de son groupe H, derrière la Belgique qui a enchaîné une troisième victoire de rang dans la compétition face à la Corée du Sud (1-0). Les Diables rouges affronteront les Etats-Unis mardi.

Allemagne-Algérie, l’ombre du Mondial 82

Dès lundi, la sélection de « Coach Vahid » retrouvera l’Allemagne pour une rencontre qui convoque forcément des souvenirs vieux de 32 ans. Lors du Mondial 1982, les Algériens avaient battu (2-1) à la surprise générale la République Fédérale d’Allemagne pour leur premier match de Coupe du monde. Avant que le « match de la honte » entre la RFA et l’Autriche, qui avaient gelé après dix minutes de jeu un résultat (1-0) qui les qualifiait toutes deux, ne les élimine.

A quatre ans de « son » Mondial à domicile, l’équipe russe dirigée par Fabio Capello a en revanche déçu, avec une prestation terne contre les Coréens (1-1), une défaite sur le fil face aux Belges (0-1) et un raté pour finir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*