Déluge de buts, Allemagne Portugal (4-0)

0
1042

Cristiano Ronaldo et les siens ont bu la tasse pour leur entrée en lice dans la Coupe du monde. Lundi à Salvador de Bahia, le Portugal a subi la loi d’une Allemagne dominatrice (4-0) avec notamment un triplé de Thomas Müller. Une sale journée pour la sélection lusitanienne qui a perdu Pepe expulsé, Almeida et Coentrao blessés.

Sans-titre-4

« Je veux faire une très grande Coupe du monde« . Cristiano Ronaldo avait annoncé la couleur. Pour l’ancien Ballon d’or, l’examen d’entrée, lundi à Salvador de Bahia, a viré au cauchemar. Il faut dire que le Portugal n’était pas gâté pour son premier match face à l’Allemagne, demi-finaliste des deux dernières éditions et finaliste en 2002.

Sur la pelouse de Salvador de Bahia, la sélection lusitanienne a pris une leçon de réalisme. Pourtant, la Nationalmannschaft n’avait pas ses meilleures armes, son buteur Miroslav Klose relégué sur le banc tout comme Bastian Schweinsteiger, et avec une attaque confiée à Mezut Özil en « faux numéro 9 » entouré de Thomas Müller et Mario Götze. Et ce trio a donné le tournis à la défense portugaise, annonçant la couleur dès la 2e minute lorsque Götze obligeait Pepe à dégager à la va-vite.

16 ballons seulement pour Ronaldo à la pause

Si Ronaldo et les siens donnaient le change lors des 10 premières minutes avec notamment une frappe de la star du Real Madrid repoussée par Neuer (8e), ce n’était qu’illusion. L’Allemagne déroulait progressivement son jeu, profitant des errements de la défense et de Rui Patricio. Le gardien portugais manquait totalement son dégagement dont Khedira profitait pour frapper au ras du but (8e). Ce n’était que partie remise. Dans la foulée, Joao Pereira fauchait Götze dans la surface et Müller ouvrait son compteur dans ce mondial (1-0, 12e).

Incapables de réagir, les Portugais perdaient leurs nerfs et Pepe regagnait prématurément les vestiaires pour un vilain coup de tête sur Müller (37e). Pas de quoi perturber ce dernier qui s’en allait ensuite inscrire un doublé (3-0, 45e). A la mi-temps, la bande à Paulo Bento avait la tête sous l’eau et peu de moyens de retrouver de l’oxygène.

Thomas Müller intenable et insatiable

Impitoyable, l’Allemagne repartait de plus belle au retour des vestiaires. Ozil obligeait Patricio à une nouvelle parade (51e). Après Almeida, le Portugal perdait Coentrao également blessé à la cuisse sur un dégagement. Peu sollicité, Neuer répondait néanmoins présent face à Nani (75e) avant que la Mannschaft ne remette la marche en avant.

Après un premier avertissement, Müller profitait d’une faute de main de Rui Patricio qui détournait un centre mou de Schürrle pour inscrire un triplé (4-0, 79e). Une entrée en matière faste pour le Bavarois, auteur de son 20e but en 50 sélections et déjà en tête du classement des buteurs. Pour l’honneur et ne pas être oublié dans le marasme portugais ambiant, Cristiano Ronaldo s’offrait la dernière occasion du match, sur coup franc (90+2). Mais Neuer avait le dernier mot.

Pour la première fois de son histoire, le Portugal encaisse quatre buts dans un match de Coupe du monde. Sous les yeux de la chancelière Angela Merkel, l’Allemagne a, quant à elle, fêté de la meilleure des manières sa 100e apparition en phase finale (record). Comme depuis 24 ans, la Mannschaft ne rate pas son entrée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*