Décès de Eya, la collégienne brûlée par son père

0
1332

Sans-titre-2Eya, la collégienne de la Cité Ibn Khaldoun, brûlée par son père, le 28 mai dernier, a rendu l’âme, samedi soir peu avant minuit. Son enterrement aura lieu lundi.

Âgée de 13 ans, Eya n’a pas survécu à ses blessures: elle était brûlée au 4e degré. Après un séjour de plus de 10 jours au Centre de traumatologie et des grands brûlés de Ben Arous, les médecins n’ont rien pu faire pour la sauver. Son corps inerte sera transporté , ce lundi, de l’hôpital au domicile de ses parents un peu avant l’enterrement.

Selon les premiers éléments de l’enquête, le père, énervé de voir sa fille rentrer du collège à la maison en compagnie de son camarade de classe, a perdu son self contrôle et a, sur un coup de folie, aspergé sa fille d’essence et mis le feu à son jeune corps. Il a été arrêté et l’enquête sur cette tragédie se poursuit.

Source:kapitalis

Eya-brulee

Eya, symbole de l’enfance que l’on martyrise.

Nos condoléances les plus attristées à la famille de Eya.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*