Saïd Chramti condamné à dix huit mois de prison

0
903

4945912-7382581

Saïd Chramti, que certains médias espagnols surnomment «fauteur de troubles» ou «trublion» (Alborotador),  alors qu’il est militant du Comité national pour la libération de Sebta et Melilla, vient d’être condamné à dix huit mois de prison, au Maroc, notamment pour port d’armes et outrages à fonctionnaires dans l’exercice de leurs fonctions.

Le tribunal de première instance de Nador a émis un jugement définitif, mais  les avocats de la défense ont déclaré injuste la décision du tribunal  et ont prévu de faire appel pour demander la libération du prévenu.

Chramti, alors qu’il était à la frontière de Melilla, a été accusé de porter des armes et de menacer ainsi la sécurité des personnes et des biens. Il aurait également insulté des fonctionnaires dans l’exercice de leurs fonctions.

Entre autres faits d’armes, Chramti est connu pour avoir participé, le 27 octobre 2012, à des jets de pierres contre la police espagnole au passage de Bni Nssar. La frontière avait alors été fermée pendant 4 heures.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*