Les Nazis utilisaient les chambres à gaz, Le Pen préfère le virus de l’Ebola

0
668

Sacré Jean-Marie ! Chassez le naturel, il revient au galop. Jean-Marie Le Pen, le président d’honneur du Front national, le parti de notre « ami » Ayméric Chauprade, le collaborateur des autorités marocaines qui a été déclaré persona non grata par le consulat de France à Casablanca la semaine dernière, s’est laissé aller.

PHOc1a6c35e-e0af-11e3-9d7f-dcc12d397572-805x453

En marge de son dernier meeting de campagne, mardi soir, à Marseille, Jean-Marie a jugé que « Monseigneur Ebola peut régler en trois mois » la question de « l’explosion démographique ».

Jean-Marie Le Pen, qui discutait notamment avec le maire FN de Cogolin, Marc-Etienne Lansade et était entouré de plusieurs personnes dont deux journalistes de l’AFP, expliquait lors de ce cocktail de presse la teneur de son discours prévu une heure plus tard au Palais de l’Europe du Parc Chanot de la cité phocéenne. C’est dans cadre qu’il a expliqué que le virus Ebola, qui sévit actuellement en Afrique occidentale, pourrait régler la question de l’immigration.  

En somme, si on comprend bien le patron honorifique du parti de Chauprade, en décimant les populations immigrées, le virus de l’Ebola pourrait régler leur compte à tous les arabes, nègres et asiatiques qui viennent embêter Jean-Marie en son doux pays.

Aujourd’hui, le vieux borgne s’est ratifié dans ses déclarations d’hier. En déplacement à Valence, dans la Drôme, il est revenu sur ses déclarations de la veille. « Je ne vois pas comment on peut polémiquer sur un tel sujet. Moi, je suis un adversaire résolu de tout ce qui touche à l’intégrité des populations, mais on n’y peut rien (…) Moi, je dis que la France doit se préparer à subir le choc, le torrent migratoire, par l’extension continue de la population mondiale », a-t-il expliqué.

C’est très clair, pépé !

Par contre ce qui n’est pas clair, c’est comment la Fédération des oeuvres laïques de Casablanca a pu inviter le conseiller de Marine Le Pen pour les affaires internationales (et qui conduit la liste du parti d’extrême droite en Ile-de-France pour les élections européennes), Ayméric Chauprade, au Maroc pour donner une conférence sur « les enjeux géopolitiques de la région ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*