Israël a assassiné de sang froid deux adolescents palestiniens désarmés (Vidéo)

0
901

Une responsable palestinienne accuse les Israéliens d’avoir « exécuté délibérément » deux adolescents palestiniens.

Une vidéo diffusée ce mardi 20 mai par une ONG internationale, montre la manière dont ces adolescents ont été tués la semaine dernière par les forces israéliennes, lors d’une manifestation.

Sans-titre-2

Une responsable palestinienne accuse les Israéliens d’avoir « exécuté délibérément » deux adolescents palestiniens.

Une vidéo diffusée ce mardi 20 mai par une ONG internationale, montre la manière dont ces adolescents ont été tués la semaine dernière par les forces israéliennes, lors d’une manifestation.

Les images filmées par une vidéo surveillance montrent un jeune lançant une pierre, en direction sans doute des forces israéliennes. Nous sommes jeudi 15 mai, en début d’après-midi. Des Palestiniens manifestent près de la prison d’Ofer en Cisjordanie.

13h45, le même jeune, apparemment, marche tranquillement au même endroit, filmé par la caméra, lorsqu’il s’écroule soudain à terre. Une heure plus tard, un autre garçon, fuyant des gaz lacrymogènes tombe à son tour, touché dans le dos.

Les deux adolescents visés par des tirs mourront à l’hôpital. Selon l’ONG, qui dévoile la vidéo aujourd’hui, ces jeunes ne représentaient aucun danger pour les forces israéliennes au moment où ils ont été abattus. Il n’y avait donc aucune raison pour les soldats d’utiliser des balles réelles.

« Ces actes peuvent être considérés comme des crimes de guerre », poursuit l’organisation Defense for Children International, qui réclame une enquête. L’armée israélienne, de son côté, réaffirme qu’elle n’a pas tiré à balles réelles et que la vidéo diffusée aujourd’hui ne reflète pas le niveau de violence durant la manifestation.

« Niveau de violence » ? Où sont les armes de guerre palestiniennes ? Où sont les blessés israéliens ?

Bien sûr. Israël a le droit de voler les terres d’autrui et de tuer autrui, ce n’est pas du terrorisme. Mais quand cet « autrui » se défend, c’est du terrorisme.

Avec RFI

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*