Témoignage d’un militant interpellé lors de la Marche de 20 Avril 2014

0
1495

oneLe dimanche 20 avril 2014, les populations Kabyles ont organisé plusieurs marches simultanées en Kabylie et à l’étranger en commémoration du Printemps Amazigh de 1980 et celui du Printemps Noir de 2001 avec pour mot d’ordre : droit du peuple kabyle à son autodétermination et affirmation de la solidarité de la Kabylie avec tous les peuples amazighs en lutte pour leurs droits légitimes.

Le jeune Lounis Aliouat a eu son œil droit arrache par les services de police.

Parmi les militants et les manifestants pacifistes, que les forces de l’ordre ont sauvagement arrêté, nos confrères, de kabylie-actualite ont rencontré une personne qui a préféré gardé l’anonymat, et il a accepté de témoigner. Kabylie-Actualité lui a posé des questions concernant son interpellation.

massacre-en-kabylie1

Kabylie-Actualité : Comment vous vous êtes retrouvé entre les mains des forces de l’ordre ?

Au début j’étais entrain de distribuer un support papier, Projet pour un Etat Kabyle (PEK), dans le calme, tout d’un coup, la tension a monté, les services de répression provoquent excessivement. Un regard haineux, plein de rage, ils se sont regroupés afin de nous dominer, j’ai essayé de calmer les deux côtés, mais le coté des forces fascistes n’arrêtaient pas de jeter des grandes pierres, parmi celle que j’ai reçus sur ma tête. A ce moment-là, je me souviens plus car j’ai été étourdi.

Kabylie-Actualité : Comment ils vous ont embarqué ?

Il y’ avait deux personnes en tenue civile, skerkeren iyi s la force (ils m’ont trainé avec force), on me frappant et m’insultant, ils m’ont embarqué dans leur fourgon, puis d’autre jeunes arrêtés en même moment que moi et embarqués à leurs tours.

Kabylie-Actualité : après que vous êtes retrouvé dans le fourgon, qu’est ce qui s’est passé ?

Ils nous ont mis dans un coin, ils n’arrêtaient pas de nous insulter, ils nous disaient que vous les Kabyles « Hors la loi », que vous êtes un peuple toujours colonisé par les arabes, « Caaaah ». Les policier Kabyles présents dans les commissariats ne pouvaient pas se taire devant cette Humiliation et racisme contre les Kabyles. Un policier Kabyle a empêché un autre policier arabe de me frapper. En dernier ils m’ont forcé de signé leurs PV ca selon eux si je ne signe pas, ils vont écrire dans le PV ce qu’ils veulent (Sous peine de gonfler le PV)

Kabylie-Actualité : Vous avez subis un interrogatoire, que ce qu’ils vous ont demandé ?

On nous a demandé toutes les informations nous conquérants, ils ont même osé de nous dire « Vous êtes Musulman ? Ou pas ? Vous faites la prière ? ». Ils m’ont demandé est ce que je fais partie du MAK, je n’ai répondu à aucune question à par les informations qui me concerne.

Kabylie-Actualité : Qu’est ce que vous avez remarqué de plus dans le commissariat ?1549495_302613156558805_1579600510385659028_n

La première remarque, il y avait une tension entre les policiers Kabyle et Arabe. Les menaces, les insultes, les préjugés et un langage violent persiste à l’intérieur du commissariat. Ils étaient vraiment en colère, d’ailleurs je ne sais pas pourquoi, car je sais très bien qu’ils sont arrivé à leur objectif, celui de déclencher des émeutes. D’après ce que j’ai remarqué à l’intérieur du commissariat, je dirai qu’ils n’étaient pas surpris.

Source:kabylie-actualite

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*